Posts From Mehdi Jaouhari

Sous la houlette de Maroc Export, une forte délégation marocaine a pris part au Forum Afrique Expansion de Montréal qui s’est tenu les 2 et 3 octobre. Les ambassadeurs du Made in Morocco ont vendu l’idée d’un partenariat tripartite Afrique-Maroc-Canada.

30 entreprises issues de différents secteurs tournés vers l’export ont pris part aux rencontres B to B organisées en marge de la 8e édition du Forum Afrique Expansion. Elles ont fait d’une pierre deux coups, en renforçant l’ancrage du Made in Morocco en Afrique et en découvrant le marché canadien jusque-là inconnu.

Canadienne d’origine marocaine, Danièle Henkel était l’ambassadrice de la 8e édition du Forum Afrique Expansion. Entreprenante et accrocheuse, elle s’est fait une place dans le monde des affaires à la force du poignet.

Deux appels d’offres internationaux pour la construction d’une station de dessalement d’eau de mer et d’un parc éolien ainsi que l’installation d’un réseau d’irrigation sont lancés. Le périmètre ainsi que ses infrastructures connexes se situent au niveau de la zone littorale de la commune de Bir Anzarane.

Le Maroc a été le pays vedette de la 8e édition du Forum Afrique Expansion organisée du 2 au 3 octobre. Sous la houlette de Maroc Export, 30 entreprises marocaines ont pris part à cet événement biannuel.

Onze délégations étrangères dont six d’Europe et cinq d’Afrique et plusieurs centaines d’agriculteurs de la région ont répondu présent. Sur une surface de 1 000 ha, la filière des primeurs produit annuellement pas moins de 65 500 t de tomates et de melons destinés à l’export. La filière cameline permet d’assurer l’approvisionnement de la région en viande rouge et constitue une source de revenus considérable pour les populations.

Disposant de plusieurs unités de stockage dans les quatre coins du pays, le groupe va doubler sa capacité d’ici novembre prochain. Il a mis fin à la vente directe pour se positionner comme une place de marché électronique. Le système d’information et les applications sont développés par les ingénieurs du groupe basés au Portugal.

Le taux de croissance du marché s’est établi à 7,5% par an sur les trois dernières années, en phase avec les prévisions d’une ancienne étude d’Euromonitor. Leader historique du marché, P&G a vu sa marque vedette Pampers détrônée par Dalaa, marque locale du groupe Novatis qui revendique 50% de part de marché.

Les travaux de recherche (hors phosphates) pour l’année 2017 concernent 43 projets, en progression de 7,5% par rapport à 2016. L’ONHYM met les bouchées doubles pour mettre en œuvre la stratégie nationale de développement du secteur minier 2015-2025.

La filiale marocaine du groupe français a remporté depuis 2014 de gros contrats avec des villes et des groupes de renom. Elle a investi au total 170 millions de DH et emploie à ce jour 3 000 personnes. Son chiffre d’affaires pour la période allant d’octobre à septembre 2017 s’élève à 311 millions de DH.

Une plantation d’arbres fruitiers de 8 700 ha et 100 km de pistes rurales seront livrés en 2018. Des projets de petite irrigation et de valorisation ont été lancés pour conforter les efforts consentis au niveau de la plantation et du désenclavement.

Durant la campagne 2016-2017, les exportations ont progressé de 22% par rapport à la campagne précédente, à 650 000 tonnes. Le marché local a absorbé 1,56 million de tonnes. Malgré des conditions climatiques défavorables, la production de la prochaine campagne ne devrait pas être impactée.