Posts From Mehdi Jaouhari

Les «Smart grid» permettent d’optimiser la production, le stockage, la distribution et la consommation de l’énergie. Les experts recommandent d’accélérer les études en cours et de combler les vides juridiques pour implémenter au plus vite ces technologies au Maroc.

Par rapport à 2008, le PIB agricole a progressé de près de 60% pour s’établir à quelque 108 milliards de DH en 2016. Les exportations ont grimpé à 27 milliards de DH en 2015, soit un bond de 78%. Une récolte record de céréales attendue cette année.

A fin mars 2017, 365 tracteurs neufs ont été écoulés, soit une augmentation de 12% par rapport à 2016. Certains distributeurs du petit matériel agricole confirment la relance des ventes sous l’effet de la bonne campagne agricole qui se profile. Le matériel d’occasion représente 1/3 du marché du gros matériel.

En adoptant une meilleure gestion de l’eau d’irrigation dans le cadre de la coopération internationale maroco-japonaise, une douzaine d’agriculteurs doukkalis ont introduit pour la première fois dans leur région des cultures à haute valeur ajoutée, à l’instar du maraîchage et des agrumes. La culture de la betterave à sucre a été également optimisée grâce au goutte-à-goutte.

En 2016, les débarquements ont atteint environ 60 000 tonnes dont 50% de poulpe. Le stock du poulpe s’améliore sous l’effet des plans d’aménagement des pêcheries et le renforcement du contrôle des navires dans le cadre d’Halieutis. Des barrières tarifaires élevées contrarient l’accès aux marchés chinois et sud-coréen.

Le leader mondial des solutions de gestion de l’eau dans l’agriculture, Netafim, s’implante au Maroc via un bureau de représentation basé à Casablanca et dirigé par le jeune DG Marouane Benmouama.

L’investissement global est de 5,6 milliards de DH n Le financement est en partie assuré par des prêts de la Berd et de l’AFD et un don du Fonds Vert pour le climat.

Durant les deux premiers mois, les captures ont chuté de 19% mais la valeur a progressé d’autant. Depuis 2009, le chiffre d’affaires a progressé de 5% en moyenne n Les taux de réalisation des objectifs fixés par la stratégie Halieutis à l’horizon 2020 sont supérieurs à 65%.

Ces cultures couvrent une partie des besoins alimentaires et nutritionnels quantitatifs et qualitatifs du cheptel.

La 9e édition des Assises de l’agriculture qui se tiendront le 17 avril sera une occasion pour faire le point sur le Plan Maroc Vert.

La mise en service de la centrale Noor IV est prévue pour le premier trimestre 2018. Le tarif de sortie du kWh de Noor Ouarzazate IV s’établira à 0,44 DH. A fin 2016, la puissance installée en énergies renouvelables s’élevaient à 2 845 MW.

La première tranche de la ferme solaire de Fam Al Hisn d’une capacité de 3 MW nécessite un investissement de 50 MDH. Cinq études dont celles de la faisabilité et de l’impact environnemental ont présenté des résultats positifs. Le montage financier sera ficelé courant 2017.