Posts From Mehdi Jaouhari

2 350 tracteurs neufs ont été écoulés en 2017, en hausse de 21% par rapport à 2016. Le référentiel des subventions et la convention de financement sont en cours de révision pour redynamiser le secteur.

Equipements agricoles, céréales, aliments de bétail et intrants…, l’entreprise présente un catalogue étoffé. La présence au Maroc est matérialisée par l’ouverture d’un bureau de représentation.

Le Maroc produit 22 600 tonnes de déchets médicaux par an, dont le tiers est considéré comme dangereux. Le ministère de la santé indique que tous les hôpitaux publics sont en conformité avec la loi, hormis sept petites structures. Ce constat est loin de faire l’unanimité dans la communauté médicale.

La gare Ouled Ziane, le tramway et les Bus à haut niveau de service (BHNS) sont inscrits à l’ordre du jour de la session de février. La Ville compte requalifier la gare routière en confiant sa gestion à Casa Transports après résiliation du contrat avec Erreda Immobilier. Les élus ont validé cette décision, de même que les tracés définitifs des lignes T3 et T4 du tramway et les deux lignes du futur BHNS.

Le manque de concertation, le retard dans l’adoption et les prévisions trop ambitieuses pointés du doigt.

Le certificat sanitaire délivré à la Russie pour importer de la viande bovine au Maroc n’est pas la seule barrière. Seuls 2% de la demande nationale en viande rouge est satisfaite par les importations. L’Espagne, l’Argentine et l’Australie sont les principaux fournisseurs de l’hôtellerie, la restauration et les FAR.

En plus de la STEP d’Abdelmoumen, dont le contrat vient d’être attribué récemment, une capacité de 120MW sera installée via des micro-centrales hydrauliques. De 22% en 2015, la contribution de l’hydraulique dans la production de l’électricité tombera à 12% en 2030. La puissance installée passera cependant de 1 770 MW à fin 2017 à plus de 2 000 MW en 2020.

Le marché, très atomisé, est estimé à 1,5 milliard de DH à fin 2016. Depuis 2006, les importations de pesticides se sont appréciées en moyenne de 8,2%, mais le taux de pénétration de ces produits demeure faible. L’écrasante majorité des distributeurs et des revendeurs ne sont pas homologués.

Depuis le début de l’exécution du programme de régulation des populations de sangliers, 9900 battues ont été organisées et près de 54 000 bêtes éliminées. La lutte contre le braconnage est également intensifiée.

La vitesse du vent et l’offre foncière ont attiré plusieurs investisseurs dans l’éolien dont le belgo-néerlandais CME. Plusieurs autres projets éoliens sont annoncés dans la province. Beaucoup d’opportunités d’investissement identifiées dans le tourisme de mer, l’agroalimentaire et l’artisanat.

Le système de contrôle est défaillant n Le cadre légal remonte aux années 1950, le nouveau texte sur l’hygiène est attendu cette année. Les restaurateurs dénoncent les pressions exercées par les agents de contrôle et la longueur du délai d’octroi des autorisations d’ouverture.

Les précipitations ont eu un impact très positif sur l’évolution du couvert végétal des parcours et sur l’arboriculture. Les cultures céréalières bénéficient de conditions d’évolution favorables.