Posts From Imane Trari

Près de la moitié des entreprises domiciliées dans la région exercent dans d’autres villes n Elles profitent des exonérations fiscales et engendrent un important manque à gagner sur le plan fiscal n La DGI invite ces entreprises à se conformer à leurs obligations fiscales.

Pour maintenir et développer son activité au Maroc, la plateforme américaine plaide pour un changement de la loi encadrant le secteur du transport urbain. Elle réclame pour ses chauffeurs la possibilité d’adopter le statut d’auto-entrepreneur. Les chauffeurs de taxis ont la possibilité d’utiliser la plateforme sans payer de commission.

La première tranche qui concerne les artères du centre-ville sera livrée mi-avril n Pour la deuxième tranche, 50 km de voirie seront réaménagés chaque année. La mise à niveau de la voirie des zones industrielles est également prévue.

Le stade Mohammed V de Casablanca ne sera pas prêt d’ici fin mars. Son ouverture sera donc de nouveau reportée pour six mois, soit d’ici septembre.

La régie de la région a permis de lancer près de 28 projets structurants portés par le contrat-programme pour le développement intégré des provinces du Sud. En moins d’un an et demi, 54 terrains omnisports de proximité ont été construits à Laâyoune et une dizaine d’autres sont en cours d’achèvement, huit points de lecture connectés à internet aménagés et un centre de dialyse high-tech construit.

Une ligne de tramway, 600 bus et 16 000 taxis pour plus de 4 millions d’habitants. Les transporteurs clandestins assurent près de 40% de l’activité. Avec M’dina bus qui ne semble pas prête à jeter l’éponge à la fin de son contrat en 2019 et la pression des professionnels des taxis, la ville aura du mal à réorganiser le secteur dans l’immédiat.

Il se décline en cinq axes et 160 projets de développement pour un budget total de 115 milliards de DH.

Le taux d’encadrement est passé de 46% en 2007 à 65% en 2016. Le package de rémunération est plus attractif, mais la stabilité et la sécurité restent les principaux critères motivant le choix de faire carrière dans la fonction publique.

Seulement 10% des entreprises sont dirigées par des femmes au Maroc. 90% de ces structures sont de petite taille et opèrent principalement dans le secteur des services. Le besoin d’indépendance et la volonté de développer une idée ou une innovation sont les principales motivations des femmes entrepreneurs.

La vision de la région est déclinée en trois axes stratégiques -social, économique et territorial, 9 chantiers et 27 programmes n Le budget reste faible, mais permet d’investir et de mobiliser les partenaires du fait que les charges de fonctionnement sont limitées.

Les enregistrements de marques ont progressé de 7% et les dépôts de brevets d’invention de 21%. Les intentions de création d’entreprise en hausse de 10%. L’office veut renforcer les compétences de ses ressources humaines et améliorer ses services grâce à sa nouvelle Vision 2020.

Elle conserve tous les attributs des précédentes versions avec des améliorations à l’extérieur et à l’intérieur. Le prix de vente de cette luxueuse berline démarre à 1,18 MDH.