Posts From Brahim Habriche

Les besoins portent souvent sur les mêmes profils, à savoir les développeurs, les concepteurs, les chefs de projets, les experts sécurité, infrastructures ou réseaux…

«Les informaticiens constituent la 2e population la plus active de notre site».

Selon l’enquête, 17% des sondés perçoivent entre 10 000 et 15 000 DH par mois, 21% ont entre 4 000 et 6 000 DH et 21% moins de 4 000 DH. 68% des informaticiens ne sont pas satisfaits de leur salaire. Depuis quelques années, les salaires évoluent très peu.

«La discrimination est indirecte, difficilement identifiable et ancrée dans la culture».

Sous la pression politique et sociale, les entreprises se sont engagées dans les processus de mise en conformité avec la loi, notamment en matière de diversité. Les discriminations persistent un peu partout dans le monde.

réussir la transformation digitale en matière de formation nécessite par exemple de choisir une première population cible, ouverte au numérique pour initier un premier déploiement.

Un suivi rigoureux de la direction formation s’impose pour éviter les déperditions.

«L’accompagnement des apprenants est la clé de voûte du succès d’un projet de formation digitale».

Alors que certaines entreprises sont encore au stade de la curiosité, d’autres ont pu réellement instaurer une culture de formation digitale. La réussite d’un dispositif de formation digitale tient à la connaissance des contraintes et besoins de la cible, de l’impact souhaité ainsi que du type d’accompagnement nécessaire.

Un bon dirigeant doit pouvoir expliquer les motivations d’une hausse ou d’un gel des salaires.

Les entreprises qui évoluent dans une sphère très concurrencielle préfèrent mettre le paquet sur la partie variable. Pour retenir les talents, les augmentations peuvent dépasser 20%.

Les entreprises doivent donner du sens aux augmentations en repensant les règles. Le saupoudrage ne règle pas les problèmes, il entraîne démotivation et conflits.