Posts From Brahim Habriche

Mohammed Jamal Maatouk, premier vice-président de l’Association des juristes d’entreprises au Maroc (AJEM) «Un bon juriste n’est opérationnel qu’après une longue expérience» «Je vous rappelle que les juristes d’entreprise se sont déjà constitués en association depuis trois ans. L’objectif de

Les banques et les assurances sont les secteurs qui recrutent le plus de juristes.
Une maîtrise ne suffit plus ; les entreprises ont de plus en plus besoin de profils pointus dans le domaine juridique.
Un juriste débutant dépasse rarement les 5 000 ou 6 000 DH nets. Un senior peut atteindre 20 000 DH nets.

Démotivation, frustration, stress : à force d’accepter que l’on place la barre trop haut on finit par devenir improductif.
Bien négocier en amont ne suffit pas. Il faut aussi oser remettre en cause les objectifs à tout moment.
Déléguer permet d’alléger la pression, mais on ne délègue pas n’importe comment.

Tableaux de bord, reportings, réunions… Atteindre ses objectifs sans épuisement commence par une meilleure gestion des priorités.
Il ne faut pas hésiter à solliciter la hiérarchie pour renégocier ses objectifs si on sent que l’on ne peut pas les atteindre.

Ponctualité, présentation, gestuelle, des critères à ne pas négliger.
Avant même l’entretien, le contact téléphonique et le dossier de candidature peuvent vous coûter des points.
Un bon dosage entre compétences techniques et comportementales est souhaité.

Chantal Aounil Responsable recrutement à Bil Consulting «Le premier contact est déterminant» «Avant même la venue du candidat en entretien, nous sommes attentifs à de nombreux éléments via le CV, la lettre de motivation, l’entretien téléphonique, qui peuvent nous donner

Anglais, espagnol… la maîtrise des langues étrangères devient obligatoire pour décrocher un emploi ou une promotion.
De plus en plus, les entreprises structurées recourent à la formation continue pour mettre à niveau leurs équipes.
Pour faire face à cette demande, les centres de langues ont développé des formations sur mesure.

Il y a encore peu d’ingénieurs au Maroc : 8 pour 10 000 habitants, contre 60 en France.
Les recruteurs mettent aujourd’hui l’accent sur les aptitudes managériales.
L’industrie recrute plus de la moitié des lauréats.
Banques, assurances et holdings offrent de plus en plus d’opportunités d’emploi.

Si un chasseur de têtes vous sollicite, prenez le temps d’en savoir plus sur le cabinet et la proposition présentée.
La sincérité est un gage de confiance pour le recruteur qui possède déjà de nombreuses informations sur vous.
Toutes les négociations doivent être entourées de la plus grande discrétion.

M.T. Responsable communication « Après une expérience en demi-teinte, je fais désormais très attention au descriptif du poste» «J’ai eu affaire à un chasseur de têtes, il y a plus de trois ans. A l’époque, je travaillais pour une société

Formation poussée, solide expérience professionnelle et performances remarquées dans son entreprise d’origine sont indispensables pour être remarqué par des chasseurs de têtes.
Présentation, respect des rendez-vous, maîtrise des langues, culture générale : à ne pas négliger.

L’environnement instable des entreprises impose aujourd’hui de se préparer à changer de cap s’il le faut.
Plutôt que de se lancer à l’aveuglette, le bilan de compétences permet de connaître ses atouts réels et de mieux se vendre.
Le courage et la volonté restent toutefois indispensables pour réussir sa réorientation.