Posts From Aziza belouas

Outil pédagogique, le guide précise les gestes et les actions à faire ou à ne pas faire en cas d’agression sexuelle. Il doit permettre à la victime de faire valoir ses droits. Il sera distribué dans les cellules d’accueil dans les hôpitaux, à la Police judiciaire et à la Gendarmerie royale.

Le Bô Marché a ouvert son premier point de vente à Casablanca à proximité de l’Espace Porte d’Anfa. Cette nouvelle enseigne, créée par deux associés, Mehdi Hsissen et Smail Haddioui, allie le commerce de proximité à l’épicerie fine et intègre un espace traiteur et un restaurant.

1 500 enfants des deux quartiers ont déjà bénéficié du programme de l’association. Cinq cents d’entre eux ont intégré les classes normales. En plus du partenaire historique Michoc, Cooper Pharma Sérima, Atlanta, l’UIC et le groupe Goldfin apporteront leur soutien financier dès la prochaine rentrée.

La socio- esthétique s’inscrit dans le programme «Beauté du Cœur» du Groupe L’Oréal. Le partenariat avec la Fondation Lalla Salma a permis de lancer cette action dans les centres d’oncologie de Casablanca et Rabat. Une extension à Marrakech et Fès est prévue avant la fin 2017.

Elle ne remplace pas la médecine conventionnelle mais en est complémentaire. Les personnes souffrant de diabète, de rhumatismes ou de maladies digestives en sont les principaux demandeurs. Les médecins appellent les patients à une grande vigilance…

La deuxième chaîne a dévoilé le 12 mai sa grille des programmes pour  Ramadan 2017. Place au divertissement, humour et fiction.

Les migrants subsahariens sont de plus de plus nombreux dans les rues des grandes villes. Ils sont jeunes, parfois mineurs, et s’exposent aux risques de la rue. La majorité ambitionne de partir en Europe ; la régularisation de leur situation au Maroc reste un plan «B».

Innover, produire, consommer et partager la croissance sont les objectifs fixés par le groupe. Entre 2014-2016, la filiale marocaine a pu réduire de 10% l’émission de CO2 et espère atteindre 20% en 2020.

Très présentes dans le Sud du Maroc, les coopératives favorisent l’intégration sociale et économique des femmes. A Dakhla, Essaouira ou Taroudant, les femmes ont vu leur vie changer. Le Maroc compte 2 300 coopératives féminines, opérant principalement dans les filières agricole et de l’artisanat.

Elles travaillent dans des conditions difficiles et contraignantes. Mais elles se battent plus que les hommes pour leurs droits…

«Les bacheliers sont anxieux parce qu’ils veulent faire plaisir à leurs parents».