Posts From ANWAR CHERKAOUI

Le premier trimestre 2017 a été favorable pour le Groupe OCP. Son chiffre d’affaires s’est établi à 11,4 milliards de DH, en hausse de 10% par rapport à la même période de l’année dernière.

Les excédents de ressources des collectivités territoriales ne cessent de s’accumuler alors que les besoins en infrastructures restent importants.

A l’instar de plusieurs autres établissements de l’enseignement supérieur (voir cahier Carrières), ESCA Ecole de management a obtenu la reconnaissance de l’Etat le 31 mars dernier.

Le coup d’envoi de la 5e édition du Forum international Afrique Développement, organisé à Casablanca par le groupe AWB, a été donné jeudi 16 mars.

Il investira entre 500 000 DH et 2 MDH par start-up.

Les dépôts à terme rémunérés à 4% et plus font définitivement partie du passé.

Les trois assureurs cotés devraient réaliser une croissance de 8% de leur chiffre d’affaires en 2016 et 2017. Après une légère croissance en 2016 en raison de facteurs exceptionnels, les bénéfices devraient redécoller cette année.

Baptisée AutoGo, elle compte déjà 8 centres opérationnels, dix autres seront créés en 2017. Plusieurs prestations assurées à des prix étudiés et avec une garantie pièces et main-d’œuvre.

Rien ne semble pouvoir freiner la bonne dynamique de la Bourse de Casablanca ! Après une année 2016 très positive où l’indice général du marché a réalisé une performance de plus de 30%, la tendance haussière se maintient avec un début 2017 euphorique.

Une première ! La Société des autoroutes du Maroc s’est associée à la Société japonaise Hanshin Expressway Company Ltd pour former ses cadres dans le domaine de la préservation des ouvrages d’art.

Le crédit bancaire bouge enfin ! Après les multiples mesures prises depuis 2014 par la Banque centrale (baisse du taux directeur, refinancement au profit des TPME…) et les établissements de crédit (rencontre avec le patronat, assouplissement des conditions de financement…) pour relancer les financements à l’économie, la croissance du crédit commence à s’accélérer, et ce, malgré une croissance économique plus faible cette année par rapport à 2015.

La valeur des pièces et billets de banque en circulation au Maroc franchit pour la première fois la barre des 200 milliards de DH.