Premiers résultats 2010 mitigés pour les sociétés cotées
4 mars 2011
Souhail Nhaili (447 articles)
0 Commentaire
Partager

Premiers résultats 2010 mitigés pour les sociétés cotées

Maroc Telecom, Attijariwafa bank, Afriquia Gaz et Wafa Assurance ont publié des réalisations supérieures aux attentes. Lafarge Ciments, Maghreb Oxygène et Maroc Leasing n’ont pas atteint les niveaux prévus par les analystes.

Malgré le ralentissement économique subi par le Maroc en 2009 et 2010 dans plusieurs secteurs d’activité, les analystes restent confiants quant à la capacité des sociétés cotées à la Bourse de Casablanca à réaliser une bonne croissance au titre de l’exercice 2010. Leurs prévisions, actualisées il y atout juste quelques semaines, portent sur une progression de 10% des bénéfices de la cote. Cet objectif sera-t-il atteint ?
A fin février, sept sociétés cotées avaient déjà publié leurs comptes 2010. La tendance globale reste plutôt mitigée, car si certaines réalisations sont supérieures aux attentes, d’autres sont nettement inférieures aux prévisions des sociétés de Bourse.
En effet, Maroc Telecom, Attijariwafa bank, Afriquia Gaz et Wafa Assurance ont annoncé une croissance 2010 satisfaisante, malgré un contexte difficile marqué par la recrudescence de la concurrence, la montée des risques et le ralentissement du marché local. Pour l’opérateur historique, les analystes tablaient sur une progression comprise entre 1% et 4% du chiffre d’affaires et un recul de plus de 1% du bénéfice net part du groupe. Les résultats annoncés ont été meilleurs que prévu, puique le chiffe d’affaires a crû de 4,4%, à 31,66 milliards de DH, sous l’effet du bon comportement des filiales africaines du groupe, et le bénéfice net a été amélioré de 1,2%, à 9,54 milliards de DH, suite à une bonne politique de maîtrise des charges.
Attijariwafa bank a pour sa part augmenté de 10,6% son produit net bancaire (PNB) en 2010, à 14,67 milliards de DH, alors que les prévisions tablaient sur une baisse de cette indicateur ou, au mieux, une légère hausse limitée à 2%. Le résultat net part du groupe de la banque a, lui, progressé de 4,1%, à 4,1 milliards de DH, au moment où les professionnels du marché s’attendaient, là aussi, à une faible augmentation (environ 1%), en raison de la non-récurrence de certaines plus-values exceptionnelles.
De son côté, et malgré une hausse modérée de ses ventes (+4%, à 831 408 tonnes) ayant conduit à une perte de 2 points de part de marché, Afriquia Gaz est parvenue à améliorer son résultat opérationnel de 13%, à 430 MDH, et son bénéfice net de 12,4%, à 330 MDH, au moment où les analystes prévoyaient des progressions de respectivement 8% et 5%. De fait, la stratégie d’otptimisation continue de tous les maillons de la chaîne gazière, adoptée par la société depuis plusieurs années, s’est avérée payante en cette période de forte concurrence.

Maroc Leasing et Lafarge serviront le même niveau de dividende qu’en 2010

Quant à Wafa Assurance, pour qui les analystes pronostiquaient sur une baisse de 10% du résultat technique et de 5% du bénéfice net, compte tenu de la non-récurrence en 2010 de la plus-value de cession des participations dans Crédit du Maroc, elle a pu limiter le recul de son résultat technique à 5% et améliorer son résultat net de 7% grâce à de bonnes performances opérationnelles et au rendement de son portefeuille de placements libres, compte tenu de la hausse du marché actions en 2010.
Cela dit, Lafarge Ciments, Maghreb Oxygène et Maroc Leasing, qui ont également publié leurs comptes en février, ont déçu par des réalisations inférieures aux attentes. Pour le cimentier, les analystes s’attendaient à une faible croissance du chiffre d’affaires et du bénéfice (environ 2%) compte tenu d’une consommation nationale de ciment en quasi-stagnation en 2010. Seulement, le groupe a enregistré un recul de 1,6% de son chiffre d’affaires consolidé, à 5,3 milliards de DH, et une baisse de 10% de son bénéfice net, qui s’établit à 1,68 milliard de DH, suite à des ventes en baisse de 4,7% et à des charges dopées pour le renchérissement du coût du combustible.
Chez Maghreb Oxygène, certes, tous les indicateurs sont au vert, avec notamment un chiffre d’affaires en légère augmentation de 0,3%, à 208 MDH, et un bénéfice net en progression de 3,4%. Mais les prévisions des sociétés de Bourse espéraient une croissance bien plus importante, notamment une hausse de 3% du chiffre d’affaires et une amélioration de 12% du résultat net.
Quant à Maroc Leasing, qui a publié un profit warning fin 2010, elle affiche des baisses de résultat plus importantes que prévu. Son produit net bancaire a reculé de 34,2%, à 163 MDH, alors que les analystes s’attendaient à une baisse de 23% seulement, et son bénéfice a chuté de 43%, alors que le marché tablait sur un retrait de 26%.
Malgré cette tendance mitigée, les dividendes proposés sont globalement en hausse par rapport à l’année dernière. Hormis Maroc Leasing et Lafarge, qui distribueront le même niveau qu’en 2010, les autres sociétés serviront des dividendes en hausse jusqu’à 40%.

Commentaires