Assister au Mondial sans exploser son budget
2 mai 2018
Loubna Chihab (234 articles)
0 Commentaire
Partager

Assister au Mondial sans exploser son budget

Privilégiez le liquide à l’utilisation de votre carte bancaire. Le coût de la vie varie sensiblement d’une ville à l’autre. Voyagez malin, le prix du transport aérien peut être prohibitif.

Des milliers de supporters de 31 pays se rendront en Russie cet été pour assister aux matchs de la Coupe du monde. Vous ferez peut-être partie de l’aventure ou vous comptez le faire. Quoi qu’il en soit, voici les éléments à prendre en compte pour arrêter son budget avant d’aller visiter le pays des Tsars et bien le gérer une fois sur place. Dans des événements du genre et surtout dans un pays que l’on connaît assez peu, une «panne sèche» peut se transformer en calvaire.
Un peu plus de 1,7 million de billets ont été vendus à ce jour, la dernière phase des ventes de dernière minute a démarré la semaine dernière et finira dans exactement 80 jours. Les billets sont vendus selon le principe du premier arrivé, premier servi, et sous réserve de disponibilité.

Le prix du ticket d’entrée va de 970 à 1 940 DH pour les trois 1ers matchs du Maroc

Pour les trois premiers matchs du Maroc, les prix varient, selon la catégorie choisie, de 970 DH à 1 940 DH par match. Le ticket de la finale, lui, ne coûte pas moins de 10164 DH. Sachez, cependant, que la visibilité dans les stades modernes est excellente, quel que soit le siège, qu’il soit situé tout au sommet ou juste derrière les buts.

Votre billet de match est votre visa d’entrée

Bien qu’un visa soit nécessaire pour entrer en Russie, les autorités ont mis en place un programme d’exemption de visa qui permet à chaque supporter étranger détenteur d’un billet de pouvoir s’y rendre durant la période de la Coupe du monde. Il faut donc acheter votre billet pour un match avant d’envisager le voyage. Dès réception de l’e-mail de confirmation du billet ou au plus tard lors de la réception du billet lui-même, il vous faudra obtenir votre FAN ID, une sorte de carte d’identification de supporter, directement sur le site www.fan-id.ru. Vous pouvez aussi l’obtenir soit par courrier- dans ce cas vous engagerez des frais supplémentaires-, soit directement auprès du centre de visa VFS de Rabat. Grâce à cette carte d’identification, vous pourrez entrer dans le pays dix jours avant le premier match et y rester jusqu’à dix jours après la finale.
Il faut noter que cette carte vous sera également exigée pour quitter le territoire russe une fois qu’elle aura été utilisée à des fins d’entrée sans visa.

Des économies consistantes sont possibles sur le budget transport

La Coupe du monde se jouera dans 11 villes russes. Les matchs qui opposeront le Maroc à l’Iran (le 15 juin), au Portugal (le 20 juin), puis à l’Espagne (le 25 juin) se joueront à Saint-Pétersbourg, Moscou et Kaliningrad. Mieux vaut s’y prendre tôt, si vous comptez assister aux 3 matchs.

 – Vol pour Saint-Pétersbourg

Notez qu’il n’y a pas de vol direct de Casablanca à Saint-Pétersbourg. Si vous comptez booker votre voyage pour le 12 juin par exemple, le billet ne vous coûtera pas moins de 4 250 DH et peut atteindre 9000 DH, selon les compagnies aériennes et les heures d’escale qui peuvent aller de 8 heures jusqu’à 27 heures.
Pour faire des économies tout en optimisant votre séjour, une autre option plus “smart” s’offre à vous. Vous pouvez atterrir dans une autre ville moins prisée. Par exemple, un billet Casablanca- Helsinki (Finlande) vous coûtera environ 2 000 DH en moyenne. Vous pourrez ensuite prendre un bus à destination de Saint-Pétersbourg. La distance entre les deux villes est de 400 kilomètres, à parcourir en 7 heures. Le tout à 300DH. Bien entendu, les prix des vols indiqués étant fluctuants, tout dépend des jours au cours desquels vous réserverez vos vols.

 – De Saint-Pétersbourg à Moscou

La distance entre les deux villes est de 710 kilomètres, soit à peu près 10 heures en train. Ce voyage ne vous coûtera rien, puisque votre Fan ID vous permet d’utiliser certains services de transport gratuits, y compris les trains interurbains et les transports publics dans les villes hôtes sur simple présentation de la carte en question et d’un billet pour un match de la Coupe du monde. Notez quand même que les transports en commun demeurent abordables en Russie et il faudra débourser l’équivalent de 8 DH (40 roubles) pour un ticket de tram ou de métro.

 – De Moscou à Kaliningrad

La distance est beaucoup plus longue (1264 kilomètres). Il vous faudra environ 22 heures en train, si vous avez le souffle long, mais le voyage ne vous coûtera pas un rouble. Sinon, vous pouvez toujours prendre l’avion qui vous emmènera à destination en 2h30. Le billet vous coûtera environ 900 DH.

 – Retour au bercail

Prendre un billet d’avion de Kaliningrad à Casablanca, le 27 juin, ne coûte pas moins de 8 000 DH, avec de longues escales allant jusqu’à 50 heures! De Moscou à Casablanca, 4000 DH en moyenne. Et, 5 000 DH à partir de Saint-Pétersbourg.

Hébergement : l’offre est variée mais les prix ont fortement augmenté

À moins de deux mois du coup d’envoi de la Coupe du monde, les propriétaires d’appartements dans les villes hôtes gonflent les prix. Sur la plateforme Airbnb, certains logements sont proposés, les soirs de matchs, jusqu’à 30 fois leur prix habituel. D’ailleurs, l’agence fédérale russe de défense des droits des consommateurs, Rospotrebnadzor, a annoncé la mise en service d’un numéro d’urgence qui permettra de dénoncer les augmentations exagérées des prix des chambres d’hôtels pendant le Mondial.
Quoi qu’il en soit, une grande majorité de votre budget sera consacrée à l’hébergement, en fonction de la ville et du type de logement.
A Kaliningrad, par exemple, où le coût de la vie est plus élevé qu’à Moscou ou St-Pétersbourg, ce sont surtout les appartements qui sont disponibles. Un appartement pour deux personnes de 28 m2 vous coûtera 1500 DH la nuit, un autre de 45 m2, pour quatre personnes, est à 1 800 DH.
A Moscou, l’offre est bien plus variée avec une fourchette des prix plus large. Une chambre double dans un hôtel bien situé, petit-déjeuner compris, vous coûtera 1500 DH, tous frais compris. La même tendance des prix est vérifiée pour la ville de St-Pétersbourg.

Evitez de retirer de l’argent d’un Gab étranger !

Vous avez maintenant un ordre de grandeur du budget que vous devez allouer à votre séjour. Privilégiez le liquide et ne soyez pas tentés de retirer de l’argent des guichets automatiques russes. Ces petits retraits vous feront payer des commissions bancaires assez élevées, qui font vite monter la note.
Le montant des frais de transaction diffère d’une banque à l’autre, mais elles sont toutes aussi chères l’une que l’autre. Une banque de la place prélève sur chaque transaction 1 dollar +5,50 DH + une commission de transaction, l’équivalent de 1% du montant de la transaction+33 DH. Tandis qu’une autre ne facture aucun frais suite à l’activation de la dotation touristique, qui est de 40 000 DH, mais prélève 2,2% sur chaque transaction (avec un minimum de 22 DH TTC). Une autre banque applique pour chaque transaction le taux de change le plus élevé: +12 DH.
La multiplication des retraits et des paiements par carte peuvent créer de grosses surprises une fois que vous consulterez votre extrait de compte.

La dévaluation du rouble rend la vie moins chère

Jusqu’à il y a quelques années, voyager en Russie coûtait cher, surtout dans les grandes villes comme Moscou et Saint-Pétersbourg. Cependant, après la forte dévaluation du rouble, ce pays est plus accessible en comparaison d’autres grandes capitales telles que Paris, Rome, Londres, Madrid ou Barcelone. On est loin de cette image de Moscou comme étant l’une des villes les plus chères du monde.

Ne manquez pas de déguster la cuisine locale. Entre restaurants chics, bistrots locaux, fast-foods, la cuisine russe est disponible dans un grand nombre de restaurants. Des restaurants, comme les «Teremok» ou les «Stolovaïas», vous permettront de plonger dans l’atmosphère culinaire russe. Vous goûterez aux blinis russes et aux plats typiques dans les stolovaïas, qui sont des restaurants-cantines. De manière générale, les prix affichés dans les restaurants restent abordables. Manger dans un établissement de restauration rapide vous coûtera entre 40 et 120 DH le repas. Dans une chaîne de restaurants de type libre-service ou buffet, il faut compter 120 à 220 DH le repas. Au-delà de ce prix, vous pourrez déguster des mets plus fins dans de grands restaurants du pays. Il serait dommage de quitter la Russie sans avoir admiré les coupoles de la Cathédrale Saint-Basile-le-Bienheureux à Moscou, le Musée de l’Ermitage et la place du Palais à Saint-Pétersbourg, ou encore le Kremlin de Kazan. Pensez donc à consacrer un petit budget de 200 à 800 DH pour vos dépenses culturelles.

– Gérez efficacement votre budget, parce qu’une fois là-bas, votre banque ne pourra pas vous dépanner si vous êtes à court d’argent.
– Il est possible de payer en euro ou en dollar dans certains commerces ou restaurants russes.
– Il est plus avantageux de faire le change d’euros ou de dollars dans une agence bancaire russe. Le taux de change qu’appliquent les agences bancaires russes est bien meilleur que celui affiché à l’aéroport ou dans une agence bancaire marocaine.
– Vous pouvez également payer par carte dans la majorité des restaurants et commerces des grandes villes, à l’exception de petits achats dans des kiosques ou des petites boutiques. Il est cependant probable que dans des villages ou des villes plus petites éloignées des grandes villes, ils n’acceptent pas les cartes bancaires.
– Pour voyager en Russie, il est indispensable d’avoir une assurance médicale obligatoire et qu’elle couvre le maximum possible, pour faire face à tout type de situation, y compris le rapatriement sanitaire. La majorité des hôpitaux publics se trouvent dans de très mauvaises conditions. Les hôpitaux privés sont de meilleure qualité mais ils restent très chers, spécialement pour les étrangers.
– En cas d’urgence, on peut appeler le 112 (en russe et en anglais 24h/24) depuis n’importe quel téléphone, même ceux qui n’ont pas de carte SIM ou qui sont bloqués.

Pour environ 400 roubles (un peu plus de 55 DH), il est possible d’acheter une carte SIM russe avec 400 minutes d’appels et 5 Go de connexion Internet. Ces cartes sont très faciles à acquérir dans n’importe quel magasin de téléphonie mobile, vous aurez seulement besoin de votre passeport.

Mots-clés Russie 2018

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *