Villes marocaines : 62% de la population pour 2% du territoire national seulement !
4 octobre 2013
Lavieeco (23175 articles)
0 Commentaire
Partager

Villes marocaines : 62% de la population pour 2% du territoire national seulement !

Les villes marocaines concentrent 62% de la population du Royaume alors qu’elles ne représentent que 2% de son territoire, a indiqué, jeudi à  Rabat, le ministre de l’Habitat, de l’urbanisation et de la politique de la ville, Nabil Benabdellah.

Lors de sa visite au stand du ministère dans le salon tenu à l’occasion du 4ème Congrès des Cités et gouvernements locaux unis (CGLU), qui se tient du 1er au 4 octobre, M. Benabdellah a précisé que ces villes produisent 75 % du PIB et attirent 70 % des investissements.

Le ministre, qui était accompagné de son homologue burkinabé et de la ministre des collectivités locales de l’Equateur, a noté que les villes sont devenues le principal espace de vie de la population marocaine, obéissant en cela à une tendance mondiale présentant de réelles opportunités de croissance mais soulevant, en même temps, plusieurs enjeux et difficultés.

A cet égard, le Maroc a lancé ces dernières années plusieurs initiatives pour renforcer le rôle positif des villes en tant que créatrices de richesses, a rappelé M. Benabdellah, mettant l’accent sur l’adoption du plan d’aménagement du territoire et la mise en place de plusieurs stratégies et programmes de développement, comme l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH), la politique des villes nouvelles et la stratégie logistique nationale.

De même, le ministère de l’Habitat s’est engagé dans plusieurs projets visant à combler le déficit en logements et améliorer la qualité de vie dans l’espace urbain, a-t-il noté, soulignant que le programme « Villes sans bidonvilles », lancé en 2004 en étroite collaboration avec les collectivités locales et qui a nécessité un budget de 2,4 milliards d’euros au bénéfice de 350.000 familles dans 85 villes, a permis à ce jour de déclarer 47 cités « villes sans bidonvilles ».

Les efforts du ministère en matière de développement et de diversification de l’offre en habitat permettront de diviser en deux le déficit en logements à l’horizon 2016, à travers des mesures incitatives en faveur du logement social (plus de 300.000 unités prévues) et du programme d’habitat destiné à la classe moyenne, a affirmé M. Benabdellah.

En ce qui concerne les villes nouvelles, le ministre a rappelé que sept villes nouvelles ont été lancées et trois autres sont en phase d’étude, mobilisant une superficie globale de plus de 10.000 ha avec une capacité d’accueil globale de deux millions d’habitants, dans une vision prospective prenant en considération les besoins futurs.

Tous ces efforts ont fait du secteur un véritable moteur de développement, contribuant à hauteur de 7% au PIB et créant de nombreux postes d’emploi, tout en générant d’importants investissements depuis près d’une décennie, a-t-il ajouté.

De son côté, le directeur général du groupe d’aménagement Al Omrane, Badr El Kanouni, a mis en exergue la place de ce holding en tant que partenaire de premier plan pour les collectivités locales et des cités, notamment en matière de lutte contre l’habitat insalubre et de promotion du secteur de l’habitat, notamment sur le segment du logement économique, ajoutant que l’action d’Al Omrane prend en considération l’ensemble des critères contribuant à améliorer la qualité de vie dans le cadre de la politique de la ville.

La participation d’Al Omrane à ce congrès constitue une occasion pour partager l’expérience marocaine dans ce domaine, qui a acquis une reconnaissance internationale en 2010 de la part des Nations Unies, ainsi que pour s’ouvrir sur l’expérience des autres pays.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *