Une association sur trois tourne avec un budget annuel de moins de 10 000 DH
20 novembre 2017
Tahar Abou El Farah (875 articles)
0 Commentaire
Partager

Une association sur trois tourne avec un budget annuel de moins de 10 000 DH

Les ONG ont reçu 178 MDH de fonds étrangers cette année contre une moyenne de 125 MDH par an entre 2006 et 2014.

Le Maroc compte pas moins de 130 000 associations, selon les statistiques les plus récentes qui remontent à 2015. 20% de ces ONG tournent avec un budget annuel de moins de 5 000 DH et une association sur trois avec moins de 10 000 DH. Bien sûr, il existe des ONG plus « riches » dont certaines (2,5%, soit un peu plus de 3200 ) disposent d’un budget de plus d’un million de dirhams. En outre, plus de la moitié n’ont pas de siège et 8,4% seulement sont propriétaires de leur local. Le reste des associations officie soit dans des locaux mis à leur disposition de manière gracieuse (30%), soit est locataire de son siège (8,4%). Par ailleurs, l’écrasante majorité des associations légalement constituées (93%) sont des structures de proximité et leur champ d’action ne dépasse guère le périmètre de leur commune.

Sur un autre registre, et selon des statistiques produites par le SGG, pas moins de 188 associations, dont 29 reconnues d’utilité publique, ont déposé 691 déclarations officielles auprès du SGG, faisant état de dons d’un montant total de 178 MDH reçus de l’étranger au cours de cette année. La question du financement des associations par des organisations et gouvernements étrangers a d’ailleurs été au cœur d’un débat animé au sein de la commission de la Justice à la première Chambre lors des débats du PLF 2018.

Les associations, qui sont appelées à jouer un rôle important dans la démocratie participative instaurée par la nouvelle Constitution, ont besoin d’un accompagnement de près. En ce sens, estime le CNDH dans un avis élaboré sur demande de la deuxième Chambre, il est nécessaire de mettre en place un soutien juridique des organisations de la société civile, ainsi qu’un suivi de leurs conditions de travail et du degré de jouissance dans le cadre de ce que permet la loi.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *