Un nouveau service électronique pour vérifier les données des candidats aux examens du Bac
29 avril 2014
Lavieeco (23978 articles)
0 Commentaire
Partager

Un nouveau service électronique pour vérifier les données des candidats aux examens du Bac

Le ministère de l’Education nationale et de la formation professionnelle a lancé un nouveau service électronique destiné aux candidats à  l’examen national unifié du bac, en vue de permettre la vérification des données via le portail du ministère (www.men.gov.ma) ou le lien (http://candidaturebac.men.gov.ma).

Cette opération vise à fournir une base de données précise et actualisée correspondant aux données contenues dans les dossiers de candidature et les documents officiels des établissements scolaires, ce qui permettra de limiter les erreurs dont la correction nécessite un effort particulier de la part du candidat et de l’administration territoriale, indique mardi un communiqué de ce département.

Ce service électronique permettra aux candidats de connaître et de valider les cartes électroniques de candidatures ou encore de demander d’effectuer les changements nécessaires au cas où les informations y figurant ne sont pas identiques à celles contenues dans les dossiers de candidature, ajoute le texte.

Il permettra également aux candidats de suivre l’exécution des demandes de rectification des données erronées durant la période consacrée à cet effet, en attendant la validation de ces rectifications par les services administratifs des établissements scolaires, en concertation avec les Académies régionales et les délégations.

Ces demandes peuvent être suivies via le portail Internet du ministère ou le compte du courrier électronique du candidat « Taalim.ma » qui peut être activé suivant ce lien « CodeMASSARàtaalim.ma ». Le mot de passe est délivré par l’administration de établissement d’enseignement, précise la même source.

Le ministère appelle tous les élèves candidats à l’examen national unifié du baccalauréat à visualiser les cartes de candidature électronique et à les valider en utilisant le courrier électronique précité, et ce avant le 5 mai 2014, conclut le communiqué.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *