Soutien canadien de 6.6 millions de dollars pour le secteur de la mouture du blé dur
22 octobre 2013
Lavieeco (23994 articles)
0 Commentaire
Partager

Soutien canadien de 6.6 millions de dollars pour le secteur de la mouture du blé dur

Le Canada a annoncé, lundi, un soutien financier de 6,6 millions de dollars qui sera accordé au Maroc dans le cadre d’un programme de formation qui permettra aux bénéficiaires de bénéficier d’une formation professionnelle spécialisée sur le renforcement de la capacité de la mouture de cultures de blé dur et de légumineuses à  grains.

Ce montant sera versé sur cinq ans à l’Institut international du Canada pour le grain (Canadian International Grains Institute/CIGI) pour la mise en œuvre de ce programme qui sera initié en collaboration avec le ministère marocain de l’Agriculture et facilitera l’application du Plan Maroc Vert, en ce qui concerne la formation professionnelle, indique un communiqué du ministère canadien des affaires étrangères, du commerce et du développement.

Le CIGI travaillera ainsi en collaboration avec la Fédération nationale marocaine des meuniers et le Mécanisme de formation de l’industrie de la mouture au Maroc pour mettre en œuvre ledit programme qui contribuera à la modernisation et à l’amélioration des méthodes de mouture grâce à une formation professionnelle qui générera des possibilités d’emploi pour les Marocains.

Dans le cadre de ce programme, les bénéficiaires recevront une formation professionnelle spécialisée sur la mouture et l’utilisation finale du blé dur et des légumineuses, et enrichiront leurs connaissances relatives à la qualité du blé dur canadien et à l’emploi novateur des légumineuses, ajoute la même source.

Cette initiative permettra, entre autres, une productivité accrue dans le secteur de la mouture du blé dur (sept millions de tonnes additionnelles de blé dur seront moulues chaque année au Maroc alors que la production s’établit actuellement à 50 millions de tonnes), une utilisation accrue des légumineuses moulues dans les préparations commerciales (trois nouveaux produits intégrant des légumineuses moulues seront mis au point) et une augmentation du nombre de femmes embauchées dans le secteur de la mouture du blé dur (cinquante femmes obtiendront des emplois techniques et de gestion dans l’industrie de la mouture).

Rappelant qu’il existe actuellement au Maroc une forte demande pour des employés qualifiés dans des sous-secteurs spécialisés de l’agriculture, notamment l’industrie de la mouture, domaine où les compétences canadiennes sont largement reconnues, le communiqué souligne qu' »en mettant l’accent sur l’éducation, la formation professionnelle et l’entrepreneuriat, le Canada appuie les efforts du Maroc qui visent à améliorer les compétences et la création d’emplois et à offrir de meilleures possibilités, tout particulièrement aux jeunes et aux femmes ».

Cité par le communiqué, le ministre canadien de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, M. Gerry Ritz, a affirmé, dans ce sens que cette initiative « illustre très bien de quelle façon le Canada fait la promotion des débouchés économiques au pays et à l’étranger », soulignant l’apport du CIGI dans ce nouveau projet, qui offrira des programmes de formation personnalisés et du soutien technique spécialisé aux bénéficiaires marocains.

« Nous sommes fiers de nous associer à l’Institut international du Canada pour le grain en vue de favoriser l’utilisation accrue de produits canadiens de renommée mondiale tout en aidant les travailleurs du secteur agricole au Maroc à réaliser son plein potentiel », a-t-il dit.

Cette initiative constitue une autre preuve de la détermination du Canada à déployer des efforts qui garantiront que le Royaume puisse tirer parti de l’accroissement des échanges bilatéraux, ajoute-t-on de même source.

Le Maroc représente déjà un important marché d’exportation pour les marchandises canadiennes, le blé dur arrivant en tête des exportations du Canada vers le Maroc.

En 2012, le commerce bilatéral des marchandises entre le Canada et le Maroc totalisait 522,6 millions de dollars.

Etabli à Winnipeg, le CIGI, qui a vu le jour en 1972, est un établissement indépendant voué au développement des marchés. Sa mission consiste à créer des débouchés rentables pour les grandes cultures canadiennes en offrant du savoir-faire technique, du soutien, des activités de recherche appliquée et de la formation personnalisée à l’industrie nationale et à des clients du monde entier.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *