Résidences Dar Saada: Des indicateurs au beau fixe à fin 2016
4 avril 2017
Lavieeco (22740 articles)
0 Commentaire
Partager

Résidences Dar Saada: Des indicateurs au beau fixe à fin 2016

Le Groupe Résidences Dar Saada (RDS) affiche des réalisations financières au beau fixe, au titre de l’exercice 2016, avec un résultat net consolidé en appréciation de 4% à 468,2 millions de dirhams (MDH).

Ce niveau représente 99,6% des objectifs annuels révisés du Groupe, pour une marge nette en dégradation de 3,2 points à 22,6%, relèvent les analystes financiers à l’occasion de la publication des résultats annuels l’immobilière cotée en bourse.

En 2016, la filiale du Groupe Palmeraie Développement a commercialisé 4.133 unités, contre 5.658 unités en 2015, soit un chiffre d’affaires (CA) sécurisé additionnel de 1,59 milliard de dirhams (MMDH), soit 122% de l’objectif annuel, poursuit la même source.

Ainsi, les unités pré-vendues totales atteignent près de 10.000 unités pour un CA sécurisé de 3 MMDH.

S’agissant de la réserve foncière, RDS n’aurait enregistré aucune acquisition de foncier durant l’année écoulée, la fixant ainsi toujours à 1.000 ha, dont près de la moitié est localisée sur l’axe Rabat-Casablanca.

Au volet production, le Groupe a mis en chantier 5.174 unités en 2016 (contre 6.433 unités en 2015) et a achevé 5.318 unités (versus 7.633 en 2015).

En termes de livraisons, ces dernières ont atteint 6.761 unités en 2016, soit une hausse de 19% par rapport à 2015, soulignent les analystes.

Dans ces conditions, RDS affiche au compteur un chiffre d’affaires CA consolidé en appréciation de 18,8% à 2,07 MMDH.

Dans une moindre mesure, le résultat d’exploitation limite sa progression à 3,9% pour se fixer à 534,8 MDH, suite vraisemblablement à un mix produits et projets moins favorable conjugué à l’alourdissement de 17,5% des charges d’exploitation à 1,23 MMDH. De facto, la marge opérationnelle perd 3,7 points à 25,8%.

Toujours en territoire négatif, le résultat financier de RDS creuse son déficit à -28,9 MDH, contre -27 MDH en 2015.

A contrario, le résultat non courant du prometteur immobilier atténue ses pertes pour s’établir à -7,6 MDH, contre -13,4 MDH, suite essentiellement à l’allègement de 37,3% des charges non courantes à 8,7MDH.

De son côté, l’analyse bilancielle fait état d’une amélioration de 7,6% du fonds de roulement à 6,5 MMDH, une détérioration du besoin en fonds de roulement (BFR) de 8,6% à 6,3 MMDH, un repli de 16,2% de la trésorerie nette à 206,2 MDH et une hausse de 16,5% de la dette nette à 2,6 MMDH, induisant une augmentation de 4,9 points du gearing à 64,3%.

Les réalisations financières en social ressortent, quant à elles, mitigées par rapport à 2015. En effet, les revenus se raffermissent de 9,5% à 1,92 MMDH, tandis que l’EBIT se replie de 6,6% à 466,3 MDH et la capacité bénéficiaire se contracte de 6,7% à 427,8 MDH.

Sur le Plan organisationnel et suite à la promotion de M. Amine Guennoun en tant que Directeur Général du Pôle Immobilier du Groupe Palmeraie, M. Faycal Idrissi Qaitouni, actuellement Directeur Général Adjoint, est porté à la Direction Générale de RDS. Approuvée par le Conseil d’Administration, cette nomination devrait rentrer en vigueur dès le 1er avril 2017.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *