Plan de développement de Casablanca-Settat : Bakkoury place la barre très haut
13 mars 2017
Imane Trari (364 articles)
0 Commentaire
Partager

Plan de développement de Casablanca-Settat : Bakkoury place la barre très haut

Il se décline en cinq axes et 160 projets de développement pour un budget total de 115 milliards de DH.

Quelque 115 milliards de DH. C’est l’enveloppe budgétaire que nécessitera le déploiement du Plan de développement régional (PDR) de Casablanca-Settat. Validé par les élus du Conseil de la région lors de la session ordinaire tenue à Benslimane le 6 mars, ce PDR se décline en cinq axes et 160 projets de développement qui seront lancés entre 2017 et 2021.

La priorité est accordée aux projets de la mobilité. Cet axe représente un investissement de 46,8 milliards de DH. La région prévoit la réalisation d’un réseau de RER régional à travers l’installation d’une ligne entre Mohammédia et Nouaceur, d’une 2e entre Benslimane et Mohammédia et d’une 3e entre le pôle financier de Casablanca et Azemmour. Parmi les projets structurants prévus dans cet axe figure également la construction d’une ligne ferroviaire reliant Bouznika à Nouaceur via Tit-Mellil et Médiouna. Les plans routiers et ceux du transport en commun sont concernés par 29 projets.

Le deuxième axe concerne les projets d’attrait social, culturel et de qualité de vie. Leur réalisation nécessitera un investissement de 29,4 milliards deDH. Sur ce total, une enveloppe de plus de 19 milliards sera consacrée à la réhabilitation des centres émergents, la généralisation de l’accès aux services de base dans le milieu urbain ainsi que la création d’une institution régionale chargée de la gestion intelligente du foncier et de la mobilisation. La région prévoit une enveloppe de 5,4 milliards de DH pour le volet santé. L’objectif est de promouvoir l’investissement privé, la réhabilitation des centres d’urgence et de réanimation, ainsi que l’accélération de la mise en place du Schéma régional d’offre de soins. Un budget de 4,6 milliards de DH sera également investi pour la construction d’une ville sportive internationale et la mise en place d’un programme pour la promotion du tourisme interne baptisé M’Dini.

L’environnement figure également parmi les priorités de la région. Regroupées sous l’axe les générations futures, les projets prévus sur ce volet mobiliseront plus de 18,5 milliards de DH. Le 4e axe est consacré au milieu rural. Sur ce volet, les efforts sont concentrés sur la généralisation de l’accès aux services de base pour un budget de 5,6 milliards de dirhams. Enfin, le Conseil de la région réservera un budget de 18,5 milliards de DH pour la promotion de l’investissement, l’innovation et l’emploi. Plus de 75% de ce budget seront dédiés à la mise en place d’une nouvelle génération de zones industrielles. La région prévoit également plus de 2,2 milliards de DH pour la création de nouvelles villes universitaires, l’accélération de la création d’un centre des congrès pour la région, d’un centre pilote de l’OFPPT, ainsi que la création d’un centre régional pour l’innovation.

Somme toute, le PDR de la région Casablanca-Settat est très ambitieux. Toutefois, sa concrétisation ne sera pas une tâche facile puisque la région compte sur les secteurs privé et public pour participer à son financement.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *