Occupation du domaine public : les autorités sévissent discrètement
12 septembre 2017
Lavieeco (23808 articles)
0 Commentaire
Partager

Occupation du domaine public : les autorités sévissent discrètement

Le coup de force, il y a quelques semaines, de la Caïd d’Azrou, en treillis, en train de libérer l’espace public de ses occupants illégaux n’est pas passé inaperçu.

Et pour cause, ses photos ont fait le tour des réseaux sociaux et des sites d’information. Il n’en est pas de même pour beaucoup d’autres opérations similaires à travers le pays. En effet, plusieurs villes, comme Casablanca, Tétouan, Tanger, Agadir, Rabat, Salé…, ont connu et connaissent toujours des opérations ponctuelles de libération de l’espace public. Le mode opératoire est quasiment le même, des représentants de la commune et des autorités locales escortés par des forces de l’ordre débarquent dans les points noirs de ces villes et s’empressent de libérer l’espace public aussi fermement que discrètement. Selon certaines sources, ces opérations devraient se poursuivre et les autorités locales seront relayées dans plusieurs villes par des membres de la police administrative qui s’occupera également de la propreté et la salubrité publique et, de manière générale, la protection de l’environnement. C’est le cas notamment de Casablanca où cette nouvelle police devrait déjà être opérationnelle dans les arrondissements d’Anfa et de Moulay Rachid, avant sa généralisation à toute la ville dans quelques mois (4ou 6 selon les résultats de l’expérience pilote). C’est également le cas de Tanger et d’Agadir, entre autres villes, où la police administrative s’apprête à entrer en action.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *