Le paiement au comptant s’enracine
2 mai 2017
Naoufel Darif (821 articles)
0 Commentaire
Partager

Le paiement au comptant s’enracine

Après une phase d’hésitation,  les assurés qui profitaient de la vente à crédit des couvertures automobile semblent avoir rangé les vieilles habitudes ! En violation de la circulaire de l’ACAPS émise en avril 2015, une bonne partie du réseau de distribution avait continué à accorder des facilités pour garder leur clientèle. Plus maintenant.

Selon Bachir Baddou, DG de la Fmsar, le mode exigé par la réglementation est aujourd’hui adopté par les opérateurs. Pour lui, un effort d’éducation doit être fourni pour que l’assuré s’habitue à l’idée que l’assurance, une prestation comme d’autres, doit être acquittée au comptant. Une source à la Fmsar ajoute que les courtiers et agents n’ont pas trop le choix ! «S’ils continuent à faire bénéficier leurs assurés de facilités, ils auront des difficultés à honorer leurs engagements pris vis-à-vis des compagnies. Ces dernières exigent dorénavant le paiement des primes au maximum 45 jours après l’émission de la police», explique un responsable d’une compagnie. L’ACAPS a aussi mené des missions de vérification pour faire respecter la loi. Pour les compagnies, les impayés dépassent 10 milliards de DH selon des estimations de professionnels.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *