Lancement à  Rabat d’une ligne française de prêt et de don de 25 millions d’euros dédiée aux PME opérant au Maroc
22 octobre 2015
Lavieeco (22751 articles)
0 Commentaire
Partager

Lancement à  Rabat d’une ligne française de prêt et de don de 25 millions d’euros dédiée aux PME opérant au Maroc

Une ligne française de prêt et de don de 25 millions d’euros finançant l’achat de biens et services par des PME opérant au Maroc a été lancée, jeudi à  Rabat, lors d’une rencontre présidée par le ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie Numérique, M. Moulay Hafid Elalamy et le Secrétaire d’Etat Chargé du Commerce Extérieur, de la Promotion du Tourisme et des Français de l’Etranger, Matthias Fekl.

Cette ligne française s’insère dans le cadre de la mise en oeuvre de la déclaration d’intention relative à la coopération franco-marocaine en matière de financements des PME, signée en 2013, entre le ministère de l’économie et des finances marocain et son homologue français. 

Ce nouveau dispositif, expression du renforcement du partenariat d’exception entre les deux pays, vise à soutenir les investissements bilatéraux et les partenariats d’affaires entre PME marocaines et françaises aussi bien dans les deux pays que dans des marchés porteurs comme l’Afrique subsaharienne, a souligné M. Elalamy.

Il a, en outre, noté avec satisfaction l’engagement de la France et ses entreprises, en tant que partenaire important, pour le Plan d’Accélération Industrielle afin de profiter des opportunités d’affaires qui se présentent dans l’ensemble des écosystèmes existants et en construction.

M. Elalamy n’a pas manqué d’inviter les entreprises marocaines et françaises à tirer profit de ces instruments qui viennent compléter le dispositif important de financement et de soutien en faveur des PME mis en place entre le Maroc et la France.

« Nos opérateurs aperçoivent nos capacités de créer de la valeur ajoutée, en mettant nos énergies côte à côte à la fois opérateurs français et marocains pour développer des relations économiques bilatérales mais aussi des relations triangulaires du côté de l’Afrique de l’Europe et de l’Asie », a-t-il indiqué. 

S’exprimant par la même occasion, M. Fekl a souligné que les discussions ont porté sur les différents volets de la coopération économique bilatérale, en ligne avec la feuille de route tracée par les deux chefs d’Etat.

« Les liens économiques sont très intenses entre la France et le Maroc », a relevé M. Fekl, notant que le Royaume joue « un rôle d’aiguillon extrêmement important » dans le développement durable plus précisément pour la lutte contre le réchauffement climatique.

MM. Elalamy et Fekl se sont accordés sur la nécessité de renforcer davantage leurs relations économiques, à travers notamment une intégration plus poussée des tissus économiques des deux pays et la redéfinition sur une base novatrice de leur partenariat industriel.

Ils se sont également félicités de l’évolution positive de la coopération économique bilatérale, notant que les échanges commerciaux entre le Maroc et la France qui est le 2ème fournisseur du Royaume (4,68 milliards d’euros) et son 2ème client (3,8 milliards d’euros) ont atteint un volume de 8,43 milliards d’euros en 2014.

Lors de cette rencontre, les deux parties ont, par la même occasion, présidé la signature d’un contrat d’aide à l’identification de PME à fort potentiel entre la Caisse Centrale de Garantie (CCG) et BpiFrance.

S’exprimant à cet effet, le Directeur général de la CCG, Hicham Zanati Serghini, a souligné que le partenariat conclu entre la CCG et Bpifrance porte sur le développement par la Caisse d’une offre de financement dédiée aux startups et aux entreprises innovantes, la formation de ses équipes au management des projets innovants et le développement de la proximité de cette institution avec ses partenaires régionaux.

Créée en 2012, la Bpifrance a développé, dans le cadre des ses missions d’intérêt général en faveur du financement des entreprises et de son positionnement en place, une large gamme de solutions pour soutenir les projets aux phases les plus stratégiques de la vie des entreprises, notamment en matière de création, reprise, croissance externe et développement par l’innovation.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *