Laà¢youne : le directeur de la prison locale démis de ses fonctions
24 octobre 2014
Akram Guendouli (503 articles)
0 Commentaire
Partager

Laà¢youne : le directeur de la prison locale démis de ses fonctions

Le directeur de la prison locale de Laà¢youne a été démis de ses fonctions, alors que le chef de détention a été suspendu, à  l’issue d’une visite effectuée récemment par une commission d’enquête de la Délégation générale de l’administration pénitentiaire et de la réinsertion (DGAPR).

Selon un communiqué de la DGAP rendu public jeudi 23 octobre 2014, cette décision a été prise vu la gravité des agissements certains responsables et fonctionnaires qui ont tenté de perturber le travail de la commission, de crainte de la découverte de certains dysfonctionnements, ce qui n’a toutefois, pas empêché les membres de la commission de poursuivre leur mission.

Ces sanctions ont été prises par des conseils disciplinaires à l’encontre des personnes dont l’implication dans des infractions a été établie, indique la même source, notant que d’autres cas ont été soumis à la justice.

Dans le même sens, des mesures disciplinaires ont été prises durant la période allant de janvier à août 2014 à l’encontre de 46 fonctionnaires et responsables dans les différents établissements pénitentiaires, ajoute la même source, précisant que ces mesures varient entre de simple avertissement à la suspension définitive avec maintien du droit à la retraite.

A noter qu’un processus de réforme a été engagé par la DGAP, depuis le début de l’année en cours,  visant à renforcer la sécurité des établissements pénitentiaires et à humaniser les conditions de détention, tout en accordant un intérêt particulier à la réinsertion et l’encadrement afin de consolider les règles de bonne gouvernance et promouvoir les conditions sociales du personnel.

Dans ce cadre, il a également été procédé à un large mouvement de mutation qui a concerné, en première phase, plusieurs directeurs régionaux et des directeurs d’établissements pénitentiaires, suivi d’un mouvement touchant les chefs de détention et les économes.

Le mouvement de mutation qui a bénéficié à 1100 fonctionnaires, a pris en considération l’aspect social, l’état de santé et la situation familiale des fonctionnaires.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *