La dette extérieure brute du Maroc proche des 500 milliards de DH
31 juillet 2017
Salah Agueniou (1219 articles)
0 Commentaire
Partager

La dette extérieure brute du Maroc proche des 500 milliards de DH

On parle souvent de la dette extérieure du Trésor et de celle des entreprises publiques, mais très peu, et même pas du tout à vrai dire, de la dette extérieure brute. Selon le ministère des finances, celle-ci s’élève à 493 milliards de DH à fin mars 2017.

Elle est composée, primo, de la dette extérieure du Trésor, d’un montant de 144,3 milliards de DH, en totalité de maturité longue et constituée d’emprunts pour 96,52 milliards et d’obligations et titres pour 47,8 milliards de DH. Secundo, de la dette extérieure des établissements publics et de la dette garantie par l’Etat pour 171,7 milliards de DH, là aussi de maturité longue et contractée sous forme d’emprunts pour 142,3 milliards de DH et d’obligations et titres pour 29,4 milliards de DH. Tertio, la dette extérieure du secteur privé non garantie d’un montant de 95,3 milliards de DH. Celle-ci est principalement de court terme, sous forme de crédits commerciaux (à hauteur de 72,2 milliards de DH). Quarto, la dette extérieure du secteur bancaire pour 21,91 milliards de DH, constituée d’emprunts de court terme à hauteur de 85,3%. Quinto, la dette des autorités monétaires d’un montant de 14,45 milliards de DH, et, sexto, enfin, des engagements envers les investisseurs directs (un concept introduit par le manuel de la balance des paiements et de la position extérieure globale du FMI), s’élevant à 45,3 milliards de DH.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *