Hausse du chômage au Maroc accompagnée d’un recul du sous emploi
3 mai 2012
Akram Guendouli (504 articles)
0 Commentaire
Partager

Hausse du chômage au Maroc accompagnée d’un recul du sous emploi

Le taux de chômage au Maroc est passé de 9.1% à  9.9%.

La population active en chômage s’est accrue de 9% au niveau national, passant de 1.037.000 au premier trimestre de l’année 2011 à 1.130.000 chômeurs au même trimestre de l’année 2012, soit 93.000 chômeurs en plus (64.000 en milieu urbain et 29.000 en milieu rural).

En conséquence, le taux de chômage est passé de 9,1% à 9,9%, entre les deux périodes. Selon le milieu de résidence, il est passé de 13,3% à 14,4% en milieu urbain et de 4,3% à 4,8% en milieu  rural.

Les hausses les plus importantes du taux de chômage ont été relevées, en milieu urbain, parmi les jeunes âgés de 15 à 24 ans (+3,5 points), les femmes (+2,4 points) et parmi les adultes âgés de 25 à 34 ans (+2,0 point) et en milieu rural parmi les jeunes âgés de 15 à 24 ans (+1,4 point) et les sans diplôme (+1,0 point).

Concernant le profil de la population active en chômage, quatre chômeurs sur cinq sont des citadins, deux sur trois, des jeunes âgés de 15 à 29 ans, un sur quatre est diplômé de niveau supérieur, un sur deux est primo-demandeur d’emploi et près de deux sur trois chôment depuis plus d’une année. Par ailleurs, 27,2% des chômeurs se sont retrouvés dans cette situation suite à l’arrêt de l’activité de leur établissement ou au licenciement, 20,2% suite à l’obtention d’un diplôme et 16,2% suite à l’arrêt des études sans avoir de diplôme.  

Concernant le sous emploi des actifs occupés âgés de 15 ans et plus, son volume a régressé, entre les deux périodes, de 1.245.000 à 953.000 personnes (de 596.000 à 424.000 personnes dans les villes et de 649.000 à 529.000 dans les campagnes) et le taux de sous emploi est passé de 12,0% à 9,3% (de 11,3% à 8,2% dans les villes et de 12,7% à 10,4% dans les campagnes).

Rappelons que Chaque trimestre un échantillon de 15 000 personnes représentatives de la population est sondé par les enquêteurs du Haut commissariat au plan (HCP), organe officiel de la statistique au Maroc. Est considéré comme chômeur tout Marocain en âge de travailler, qui n’a pas d’emploi, en recherche un et est disposé à travailler.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *