Des experts marocains et étrangers exposent les bonnes pratiques pour soutenir l’animation touristique des villes antiques
15 décembre 2015
Lavieeco (21826 articles)
0 Commentaire
Partager

Des experts marocains et étrangers exposent les bonnes pratiques pour soutenir l’animation touristique des villes antiques

Des experts marocains et étrangers ont exposé, mardi à Chefchaouen, les expériences et les bonnes pratiques visant à soutenir l’animation culturelle et touristique des villes antiques.

Intervenant lors d’une rencontre nationale de communication, placée sous le thème « l’animation culturelle des villes antiques », ces experts ont souligné que la valorisation du patrimoine immatériel des villes antiques, notamment au niveau de la région du Nord du Maroc, requiert l’adoption des approches scientifiques et pratiques afin de promouvoir le domaine culturel, la valorisation du patrimoine authentique, le développement du tourisme régional et la mise en place les infrastructures nécessaires à même de faire du tissu civilisationnel un des piliers fondamentaux de l’économie aux niveaux régional et national.

Ils ont, dans ce cadre, indiqué que les villes antiques, malgré la divergence de leurs caractéristiques géographiques, civilisationnelles et architecturales, sont appelées à être complémentaires au niveau touristique, afin de faire face au problème de saisonnalité, de promouvoir le tourisme national et de faire du Maroc une destination attractive, en se basant sur son patrimoine immatériel riche et varié et en capitalisant sur la richesse de ses potentiels naturels relatifs notamment aux produits de terroir et de l’artisanat, et ce dans le respect de l’environnement écologique.

Les intervenants ont ainsi appelé à mettre en place des plans locaux et régionaux qui soient en harmonie avec les plans sectoriels et les programmes des acteurs de la société civile et des professionnels des secteurs touristique et culturel, notant que le soutien du pouvoir compétitif de l’offre touristique marocaine, notamment en matière des villes antiques, devrait porter sur la mise à niveau des sites historiques, la promotion d’une animation touristique et culturelle responsable et diversifiée, fondée sur des initiatives novatrices, et la mise en place des circuits touristiques permettant au touriste marocain et étranger de prendre connaissance des potentiels architecturaux et civilisationnels des villes visitées.

S’exprimant à cette occasion, le coordinateur national du Réseau méditerranéen des villes antiques du Nord du Maroc, initiateur de cet évènement, Tarik Harroud, a souligné que cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la 3-ème édition des rencontres du Réseau, lancée en mai 2012 par le programme de coopération entre les municipalités, qui est encadré par l’Agence de coopération internationale allemande en partenariat avec la direction générale des collectivités locales, avec le soutien du ministère allemand de la Coopération économique et du développement. Ce programme vise à soutenir les compétences des élus et des acteurs sectoriels dans différents domaines en relation avec l’animation touristique et culturelle et à élaborer une stratégie locale harmonieuse afin de renforcer l’attractivité des villes marocaines.

Il a ainsi assuré que cette manifestation vise à présenter et à capitaliser sur les expériences visant la commercialisation touristique et culturelle des villes historiques et des projets qui y sont liés, et ce afin de soutenir l’attractivité de ces villes et de faire d’elles des espaces touristiques et culturels compétitifs aux niveaux régional et international.

Et d’ajouter que l’organisation de cet évènement vient répondre à l’intérêt important accordé par les touristes marocains et étrangers à la ville de Chefchaouen, en tant que zone attractive pour l’économie nationale, en raison de ses particularités civilisationnelles, architecturales et sociales, l’érigeant en un pôle touristique attractif, surtout que le secteur touristique au niveau de la région constitue un pilier fondamental pour le développement durable et la promotion de la création d’emplois et de l’économie locale.

M. Harroud a, dans ce sens, affirmé que la ville de Chefchaouen constitue une des villes marocaines leaders dans le domaine touristique culturel, avec des investissements de 1,36% de son budget visant à soutenir le tourisme et à mettre en exergue le patrimoine culturel et civilisationnel local.

Mots-clés tourisme

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *