Décélération du rythme de progression du crédit bancaire en avril 2018 (BAM)
31 mai 2018
Lavieeco (25037 articles)
0 Commentaire
Partager

Décélération du rythme de progression du crédit bancaire en avril 2018 (BAM)

Le rythme de croissance annuelle du crédit bancaire a décéléré à 2,6% en avril 2018, après avoir atteint 3,1% un mois auparavant, indique mercredi 30 mai 2018, Bank Al-Maghrib (BAM).

Le crédit bancaire a connu une décélération en passant d’une progression annuelle de 3,1% à 2,6%, selon les statistiques monétaires du mois d’avril 2018 publiées par Bank-Al Maghrib.

Le ralentissement de la croissance du crédit bancaire reflète notamment l’accentuation de la baisse de l’encours des facilités de trésorerie à 4,5% en avril après 0,7% en Mars.

En revanche, les prêts immobiliers affichent une progression de 3,5% après 3,1%. Cette progression trouve son origine dans l’accroissement des crédits à l’habitat (+3,4%) et des crédits accordés aux promoteurs immobiliers (+3%).

Quant aux crédits à l’équipement, leur rythme est resté quasiment stable d’un mois à l’autre et affichent une croissance annuelle de l’ordre de 12,7% au terme d’avril 2018, soit la plus forte hausse parmi les catégories de crédits bancaires.

Pour leur part, les crédits à la consommation ont progressé de 5,4% après 4,7% au cours de la même période.

Par secteur institutionnel, la croissance des concours alloués au secteur non financier s’est inscrite en décélération, passant de 4,3% à 4,1%, attribuable au ralentissement du rythme de progression des crédits aux entreprises non financières publiques à 18,4% au lieu de 25,4%.

Les concours au secteur privé ont vu leur taux passer de 2,7% en mars à 2,9% en avril, avec une hausse de 2% après 1,5% de la croissance des prêts alloués aux sociétés non financières privées et une quasi-stagnation de celle des crédits aux ménages à 4%.

En glissement mensuel, le crédit bancaire est resté quasiment à son niveau du mois précédent. Cette stagnation recouvre une hausse de 0,3% des prêts immobiliers et de 1% de ceux à la consommation, une baisse de 0,5% des facilités de trésorerie ainsi qu’une quasi-stabilisation des crédits à l’équipement par rapport à leur niveau de mars.

 

Mots-clés Bank Al-Maghrib

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *