Casablanca/Aid Al-Adha : Mesures exceptionnelles en vue de la forte pression sur les autocars
18 août 2017
Lavieeco (23450 articles)
0 Commentaire
Partager

Casablanca/Aid Al-Adha : Mesures exceptionnelles en vue de la forte pression sur les autocars

Comme à l’accoutumée, les Casablancais seront nombreux à se déplacer à l’occasion de l’Aid Al-Adha, qui sera célébré dans moins de deux semaines. Pour ce faire, des mesures d’exception sont prévues en vue de réunir les conditions optimales pour un trafic fluide en cette période de pression sur les moyens de transport.

En effet, les sociétés de transport à Casablanca optent habituellement pour la réservation d’avance. Néanmoins, il demeure nécessaire d’obtenir au préalable des agréments exceptionnels pour les transporteurs pour faire face à la forte demande en transport à cette occasion.

A l’approche de cette fête religieuse, les gares routières de la métropole connaissent une affluence inhabituelle des voyageurs qui optent pour l’acquisition d’avance de leurs billets afin d’éviter les débordements, les longues queues devant les guichets et autres mauvaises surprises. Ces réservations concernent surtout les destinations du sud du Maroc, dont en tête Ouarzazate, Er-Rachidia, Zagora, Taroudant et Tiznit.

Quelque 1.300 agréments exceptionnels pourraient être accordés aux différentes sociétés de transport par autocar à Casablanca en vue d’assurer le déplacement des voyageurs à cette occasion, a déclaré à la MAP le directeur de la gare routière Ouled Ziane, Abdellatif Saf.

A l’instar des années précédentes, il sera procédé à l’octroi de quelque 1.300 agréments exceptionnels pour faire face à la forte demande en transport en cette période de l’Aid, contre 1425 l’année dernière et 1500 en 2013, 2014 et 2015, a-t-il expliqué.

Après avoir souligné que cette initiative s’inscrit dans le cadre des mesures prises par les différents services concernés au niveau de Casablanca, M. Saf a fait observer que plusieurs sociétés souhaitent effectivement bénéficier de ces agréments, ce qui leur permettra de renforcer le nombre des autocars desservant différentes régions du royaume notamment du sud.

Selon M. Saf, d’autres mesures ont été prises afin de garantir une affluence normale des voyageurs et un trafic fluide des autocars à la gare routière Ouled Ziane. Il s’agit également de lutter contre le phénomène des « courtiers » qui crée davantage de problème aux voyageurs.

Évoquant la question des prix des billets, M. Saf a expliqué que ce prix est fixé par le département des transports et que toute augmentation du tarif par des tiers est « illégale ».

Selon les témoignages recueillis dans différentes gares routières à Casablanca, l’acquisition anticipée du billet et l’augmentation de son prix préoccupent davantage les voyageurs à l’approche de cette fête. Cette augmentation varie d’une société à l’autre, expliquent-ils, observant que ces dernières justifient l’augmentation du prix du billet par le fait qu’il y a moins de voyageurs lors de la phase retour des véhicules.

Un autre problème, qui n’est pas des moindres, demeure le fait que cette fête religieuse aura lieu à quelques jours de la rentrée scolaire, ce qui accentuera davantage la pression sur le transport par autocar.

L’offre dans le secteur des transports publics sera-t-elle en mesure de répondre à la demande croissante à l’approche de ces deux occasions ? Les sociétés de transport ont-elles une vision claire pour pouvoir répondre, cette année, à cette demande ? sont, entre autres, les questions qui fusent et dont la réponse est tributaire de la réaction des parties concernées par ce secteur.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *