Casablanca : On ne badine plus avec la salubrité et l’hygiène !
16 août 2017
Lavieeco (23976 articles)
0 Commentaire
Partager

Casablanca : On ne badine plus avec la salubrité et l’hygiène !

Aucun objet ne peut être déposé sur les bordures des fenêtres, balcons et loggias ou jetés depuis les immeubles au risque de constituer un danger pour les passants, ou encore de dégager une odeur nuisible à la santé.

Étendre le linge aux fenêtres donnant sur la voie publique ne sera plus toléré. C’est du moins ce que stipule le projet d’arrêté communal de la wilaya de Casablanca. En effet, le document de 128 pages et de 295 articles qui réglemente la salubrité et la propreté dans la ville sera approuvé lors de la session d’octobre par le conseil de la ville de Casablanca. Ce projet d’arrêté interdit dans son article 214 toute pratique d’étendage de linge, de nettoyage et de dépoussiérage des tapis sur la voie publique ou les cours d’immeubles. Décrits comme inesthétiques et visuellement gênants par le texte en question, ces comportements seront sanctionnés par les autorités compétentes une fois le texte entré en vigueur. Ce document exhaustif précise également qu’aucun objet ne peut être déposé sur les bordures des fenêtres, balcons et loggias ou jetés depuis les immeubles au risque de constituer un danger pour les passants, ou encore de dégager une odeur nuisible à la santé. Cette bataille que compte mener la wilaya pour l’hygiène de la ville concerne aussi les immeubles en construction. Dans cette perspective, les propriétaires d’immeubles en construction sont tenus aux termes du projet d’arrêté de respecter une réglementation stricte leur interdisant de laisser tous matériels ou outils de construction sur la voie publique ou autour du chantier. Dans ce sens, ce projet établi par la wilaya de la ville précise que les propriétaires doivent nettoyer le domaine public exploité à la fin des travaux. A défaut, les autorités compétentes s’en chargeront aux frais des concernés. Le texte explique par ailleurs que les entrepreneurs sont responsables de l’hygiène dans les chantiers dont ils ont la charge. Plus en détails, l’arrêté indique qu’ils sont tenus de veiller à ce que le chantier en question ne constitue pas un danger après la fin des travaux.

Eaux ménagères, salubrité et sécurité dans les quartiers 

Dans le souci de sécurité et d’hygiène, la wilaya de Casablanca veillera par le biais des services concernés au respect des règles de propreté dans les terrains nus se situant dans la ville.

Le respect du règlement consiste à ce que les propriétaires de ces biens installent des grillages en fer en guise de clôture tout en assurant la propreté des lieux. Pour ce qui est des eaux usées et des eaux générées par la pluie, le projet d’arrêté explique que les propriétaires d’une construction doivent faire en sorte que l’eau de pluie, l’eau ménagère ou l’eau d’arrosage qui ruissellent autour des constructions ne s’écoulent pas sur la voie publique.

Par cette mesure la wilaya de la ville veut limiter la prolifération des insectes, pouvant porter atteinte à la santé publique.

Plus encore, les autorités de la ville incitent les habitants d’immeubles à travers cet arrêté à éviter de laisser aux alentours de l’immeuble tout objet qui peut contenir ces eaux impropres, tel que les bouteilles et les conserves. Concernant les citernes d’eaux situées sur les toits de certaines constructions, le projet d’arrêté précise que ces réservoirs d’eau doivent être couverts.

Outre la réglementation de l’hygiène dans les immeubles, le projet d’arrêté indique que le lavage des véhicules est interdit sur la voie publique.

A cette interdiction s’ajoute celle des travaux de réparation ou d’entretien sur ce lieu de matériels, tels les voitures ou les réfrigérateurs. Ce texte communal va encore plus loin en sanctionnant ces comportements avec des amendes de 100 dirhams qui augmente en cas de récidive, sans parler des frais des dommages que peuvent par exemple causer ces agissements sur le bien commun.

Leila Ouchagour

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *