Le Danemark expulse aux Etats-Unis un prêtre reconnu coupable d’agressions sexuelles sur des mineurs
7 mars 2018
Lavieeco (25056 articles)
0 Commentaire
Partager

Le Danemark expulse aux Etats-Unis un prêtre reconnu coupable d’agressions sexuelles sur des mineurs

La justice danoise a condamné, mardi, un ancien prêtre à une peine de trois ans et demi de prison, assortie d’un ordre d’expulsion aux États-Unis pour des agressions sexuelles sur des enfants.

Le tribunal municipal de Viborg (330 km à l’ouest de Copenhague) a interdit au prêtre, qui officiait dans une « église libre » non rattachée à l’église d’Etat danoise (folkekirke), d’occuper des rôles impliquant des contacts avec des enfants et des jeunes de moins de 18 ans.

L’homme de 30 ans a été accusé d’agression sexuelle et de harcèlement contre huit mineurs dans une église libre de la ville de Silkeborg (nord de Copenhague). Il a avoué avoir eu des relations sexuelles avec plusieurs jeunes âgés de 15 à 18 ans.

L’ancien prêtre a soutenu qu’aucune de ses victimes n’a été obligée d’agir contre son gré, mais le tribunal a rejeté son argument, concluant que l’accusé a abusé de sa position et soumis des membres de sa congrégation à une manipulation psychologique.

La police dans le district du Jutland central et occidental a reçu des rapports sur le comportement inapproprié de l’ancien prêtre en 2010, mais n’a pas pu poursuivre une affaire contre lui en raison de preuves insuffisantes.

En 2011, il s’est rendu aux États-Unis où il aurait reçu la citoyenneté américaine et établi une nouvelle congrégation dans l’État de Floride.

En 2016, plusieurs membres de sa congrégation à Silkeborg ont déposé des plaintes contre lui, après quoi il a choisi de retourner au Danemark pour faire face aux allégations.

Bien qu’il ait été arrêté par les autorités américaines alors qu’il quittait le pays pour avoir exploité une entreprise de jeux illégaux, les accusations n’ont pas été retenues et il est finalement retourné au Danemark en mars 2017.

Il a depuis été placé en détention provisoire dans le pays scandinave.

Commentaires

0 Commentaire Soyez le premier à donner votre avis

Commentez cet article

Your data will be safe! Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *