Archive

Importée au départ par les multinationales, la RSE intéresse de plus en plus les entreprises marocaines. Plusieurs référentiels sont disponibles pour se conformer aux meilleures pratiques de la RSE.

Selon les dernières statistiques disponibles émanant du ministère de l’habitat, elle a totalisé près de 59 000 unités à 250 000 DH sur la période allant de septembre 2016 à septembre 2017, portant le nombre total d’unités ayant reçu le certificat de conformité à 338 395, et ce, depuis le démarrage du dispositif en 2010.

Après avoir lancé, il y a trois ans, son programme de la socio-esthétique, L’Oréal Maroc poursuit, en partenariat avec la «Fondation Lalla Salma Prévention et traitement des cancers», son action en ouvrant deux nouveaux centres socio-esthétiques dans les CHU de Marrakech et Fès.

La société développe des solutions numériques pour faciliter la gestion des projets de construction et des patrimoines immobiliers. Elle compte déjà de grandes signatures parmi ses clients. Elle dispose d’une plateforme au Bahreïn pour adresser certains pays comme l’Arabie Saoudite, le Qatar et Dubaï.

Sur un marché de 45 milliards de DH, l’industrie marocaine ne capte plus que 9 milliards contre 35% en 2010. Les effets du rétablissement provisoire des droits de douane sur les produits turcs attendus dans un mois. Les industriels disposent d’un délai d’un an pour trouver les moyens de faire face à la déferlante turque.

Le secteur bancaire procède aux derniers réglages pour la mise en place d’un référentiel commun de notation. La majorité des banques se basent déjà sur leurs propres systèmes de notation sans divulguer les rating. Grand apport du dispositif : faciliter l’accès au crédit grâce à l’identification des axes d’amélioration des dossiers par les emprunteurs.

Le projet de loi organique sur l’exception d’inconstitutionnalité adopté par les Conseillers.

La dernière exposition de l’artiste peintre Miloudi Nouiga prend place au Sofitel Tour Blanche à Casablanca. Dans ce nouveau travail, le cheval, en muse et modèle, occupe l’espace avec grâce.

Dans la salle d’audience, la tension est plus que palpable, puisque aux premiers rangs des assistants figurent presque tous les membres de la famille. Qui sont du reste, assez partagés : certains veulent absoudre le frère coupable, victime selon eux de mauvaises pulsions démoniaques ; d’autres préfèrent croire que c’est l’épouse qui a succombé à des tentations non moins sataniques.