Archive

Une équipe conjointe composée d’éléments de la Brigade nationale de la police judiciaire, du service préfectoral de la police judiciaire de Casablanca et de la brigade de la police judiciaire du district d’Aïn Chok à Casablanca, a procédé, mercredi matin, à l’arrestation d’un individu de 27 ans, ayant des antécédents judiciaires, soupçonné de lien présumé avec un homicide volontaire par une arme à feu qui a coûté la vie à un député parlementaire de la circonscription de Ben Ahmed.

Le programme de l’événement  »L’Afrique en Capitale » a été présenté, mardi à Rabat, lors d’une conférence de presse qui s’est tenue à l’auditorium du Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain de Rabat (MMVI), en présence de nombreux partenaires de cette manifestation culturelle dédiée à l’Afrique.

L’évolution des coupes de cheveux et maquillage des femmes marocaines sur cent années. Cette vidéo, réalisée par l’Oréale Maroc et Jawjab, présente une rétrospective de la beauté marocaine.

Les dépossessions par «actes de continuité» sont légion. Le droit foncier marocain est un droit éclaté caractérisé par une multitude de régimes le rendant très complexe. Le ministère de la justice affirme que depuis décembre 2015, onze mesures, dont certaines ont été déployées, sont en cours d’adoption.

L’ancien dictateur panaméen Manuel Noriega a été opéré d’urgence mardi après une hémorragie cérébrale à la suite d’une première intervention chirurgicale, a déclaré sa fille.

En sept points, en plus de la régionalisation, le discours annonçait un processus de façonnage des institutions. Cinq mois après des élections libres, le gouvernement n’est toujours pas en place et le Parlement reste paralysé. La commémoration du 20 février a été terne cette année, pourtant on continue à lui donner plus d’importance qu’il n’en a vraiment.

Dans une de ses formules, rarement ricaneuses, Raymond Aron dit, comme une provocation paradoxale venant d’un auteur prolixe doublé d’un éditorialiste célèbre et de talent, «le principal obstacle à la liberté de la presse, c’est le lecteur».

Le parlementaire Abdelatif Merdas, député UC de la circonscription de la région Settat-Ben Ahmed, a été assassiné, mardi 7 mars 2017, devant sa maison au quartier Qualifornia à Casablanca avec un fusil de chasse, selon des sources sur place.