Archive

Les ménages, comme on dit, ont le moral dans les chaussettes, mais la situation est pratiquement la même depuis 2013. Les opinions reflètent-elles les variations de la conjoncture plus que le propre ressenti de chacun ou l’inverse ?

Les banques ne s’attendent pas à ce que la finance participative fasse une percée fulgurante au Maroc. Elles envisagent toutes au maximum 10% de part de marché pour cette nouvelle industrie, ainsi qu’il ressort de leurs business plans déposés auprès de Bank Al-Maghrib.

Les organisateurs prévoient pas moins de 6 000 visiteurs. Le salon accueillera 70 exposants de plusieurs pays opérant dans tous les métiers liés aux énergies renouvelables.

De nombreux citoyens se plaignent des affaires d’expropriation, et ce, pour de multiples raisons (retard d’indemnisation, désaccord sur le prix…).

Les tabatiers sont sur le qui-vive ! Et pour cause, la commission d’homologation du ministère des affaires générales a décidé de relever le prix de vente de la marque Fox de 12 à 20,50 DH à partir du 15 février.

Les trois assureurs cotés devraient réaliser une croissance de 8% de leur chiffre d’affaires en 2016 et 2017. Après une légère croissance en 2016 en raison de facteurs exceptionnels, les bénéfices devraient redécoller cette année.

La ville d’Errachidia s’apprête à célébrer, du 15 au 30 mars, le centenaire de sa création avec au programme une série d’activités culturelles, artistiques et sportives.

Une convention de partenariat, portant sur le développement du football, a été signée, lundi 20 février 2017 à Rabat, entre la Fédération royale marocaine de football (FRMF) et son homologue sierra-léonaise (SLAFA).

La capacité de production d’électricité à partir de sources renouvelables proche des 3 000 MW. Les investissements se poursuivent pour atteindre les objectifs fixés à l’horizon 2020 et 2030.

Le WAC et le FUS connaissent désormais leurs futur adversaires pour les seizièmes de finale de la Ligue des champions africaine.

L’épargne nationale s’est située à 278 milliards de dirhams (MMDH) en 2015 au lieu de 243,9 milliards en 2014, en amélioration de 14% (0,7% en 2014), selon le Haut-commissariat au plan (HCP).

Sur le plan sectoriel, les crédits bancaires sont assez diversifiés. Néanmoins, les prêts aux entreprises ou groupes supérieurs à 5% des fonds propres des banques représentent plus de la moitié des crédits accordés aux entreprises. Bank Al-Maghrib a initié une réforme pour remédier à ce type de risques.