Archive

dans un tribunal pénal tout est suspect : un tournevis, une paire de ciseaux, un marteau ou une pince suffiront pour convaincre les juges qu’ils sont face à un dangereux cambrioleur: le fait que ce dernier ne soit en fait qu’un bricoleur passionné ne leur effleurera même pas l’esprit.

90% des investissements marocains en Afrique sont réalisés par de grands groupes. Moins de 150 PME ont franchi le pas. Manque d’information, absence d’une démarche de prospection structurée, faible compétitivité, problèmes de financement…, plusieurs freins limitent leur expansion dans le continent.

Elles seront bientôt publiées au Bulletin officiel. Les caractéristiques techniques pour les comptes d’épargne et les contrats de financement adoptées. Les restrictions entérinées pour les fenêtres participatives.

A fin 2016, le chiffre d’affaires des concessionnaires automobiles et du groupe Label’Vie devrait augmenter de 13,1% et le RNPG de 19% n En 2017, l’activité devrait croître de 5,5% et les bénéfices de 2,8%.

Ce pur produit de Mazars Maroc vient d’être élu Associé Gérant en remplacement de Kamal Mokdad qui démarre ses nouvelles fonctions à la BCP début mars.

Les mauvais payeurs devraient avoir la paix au sein des futures banques participatives.

SM le Roi Mohammed VI a adressé un message de condoléances et de compassion aux membres de la famille de feu l’ambassadeur Mohamed Lotfi Aouad, décédé samedi.

Jusque-là spécialisé dans le crédit immobilier, le courtier devrait démarrer cette activité à la prochaine rentrée. Il vendra aux établissements de crédit des signaux d’intérêt de la clientèle recueillis à travers sa plateforme web.

Au niveau national, près d’un jeune sur quatre âgé de 15 à 24 ans (1.685.000 jeunes) ne travaille pas, n’est pas à l’école et ne suit aucune formation, selon le haut-commissariat au plan (HCP).

Trois ans après le démarrage des nouveaux contrats, la propreté à Casablanca laisse encore à désirer. Les opérateurs assurent avoir réalisé 95% des investissements prévus dans le cahier des charges. La forte présence des marchés informels et marchands ambulants dans la ville, le vol et le vandalisme des bennes à ordures ainsi que le manque d’implication des citoyens rendent le nettoiement difficile.

Près des deux-tiers des salariés (3.093.000 personnes) ne disposent pas de contrat qui formalise leur relation avec leur employeur, dont 716.000 dans le secteur des BTP (89,7% de l’emploi total dans ce secteur), selon le Haut commissariat au plan (HCP).

En 2016, les escroqueries ont coûté aux victimes plus de 18 millions d’euros.