Jawad Chami, Commissaire du SIAM 2018 : «Le succès du SIAM est un bon thermomètre de la réussite agricole du pays»

L’idée était de bâtir une agriculture résiliente, productive et rémunératrice pour les agriculteurs, petits et grands.

Le secteur agricole n’a plus rien à voir avec les années d’avant 2000. Les agriculteurs sont mieux encadrés et mieux soutenus, de gros investissements ont été réalisés par le public et le privé, et la production a suivi.

Oléiculture Production d’huile d’olive en nette hausse Depuis 2009, la filière oléicole a vu sa superficie de plantation augmenter de 35%, passant de 773 000 ha à 1 045 570 ha actuellement. Une montée en puissance qui lui a permis d’accroître la productivité moyenne d’olives à 1,35 million de tonnes durant la période 2011-2016, alors que cette moyenne avoisinait les 863 000 tonnes en 2009. Pour sa part, la production d’huile d’olive a bondi à 132000 tonnes sur la même période étudiée, contre 85 000 en 2009. Reste maintenant à consentir plus d’effort pour élargir les débouchés à l’étranger et

« Le redressement judiciaire ne signifie pas la mort d’une entreprise. Au contraire, il peut être le début d’une renaissance». C’est Anas Lahlou, gérant de Kool Food, société spécialisée dans la fabrication de produits de confiserie et de chocolat, qui exprime ces propos comme dans un cours de management. Une évidence, peut-on dire. En réalité, c’est loin d’être le cas car, d’après les statistiques du ministère de la justice, 90% des procédures de redressement judiciaires finissent par la liquidation. Mais quand ce commentaire vient d’une personne comme lui, difficile de ne pas le partager d’autant qu’il a vécu cette expérience