Wall Street, temporisant après des records, ouvre en baisse
12 October 2017
AFP
0 Commentaire
Partager

Wall Street, temporisant après des records, ouvre en baisse

La Bourse de New York, à des sommets, a débuté la séance en légère baisse jeudi, les investisseurs penchant pour la prudence malgré les résultats meilleurs que prévu des banques JPMorgan Chase et Citigroup: le Dow Jones cédait 0,10% et le Nasdaq 0,10%.

La Bourse de New York, à des sommets, a débuté la séance en légère baisse jeudi, les investisseurs penchant pour la prudence malgré les résultats meilleurs que prévu des banques JPMorgan Chase et Citigroup: le Dow Jones cédait 0,10% et le Nasdaq 0,10%.

Vers 14H05 GMT, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average reculait de 23,91 points à 22.848,98 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, lâchait 6,85 points à 6.596,70 points.

L'indice élargi S&P 500 perdait 0,16%, ou 3,99 points, à 2.551,25 points.

La banque centrale américaine n'ayant dévoilé aucune surprise majeure dans le compte-rendu de sa dernière réunion de politique monétaire, Wall Street avait terminé en légère hausse mercredi, portant le Dow Jones (+0,18%) et le Nasdaq (+0,25%) à des records.

Jeudi les indices se replient doucement "sans vraiment d'élément nouveau le justifiant", a estimé Patrick O'Hare de Briefing.

"S'il fallait trouver une raison à cette disposition négative, ce serait l'impression que le marché actions est plus que prêt pour une sorte de correction après la forte hausse enregistrée depuis mi-août", a-t-il ajouté en soulignant que le secteur financier avait particulièrement progressé: l'indice le représentant au sein du S&P 500 a progressé de 7,4% depuis le 21 août.

Les banques JPMorgan (-0,59% à 96,27 dollars) et Citigroup (-0,54% à 74,53 dollars) ont fait état avant l'ouverture de résultats meilleurs que prévu au troisième trimestre.

JPMorgan Chase s'est notamment appuyé sur une hausse surprise des crédits accordés aux ménages et aux entreprises pour faire monter son bénéfice net de 7% à 6,73 milliards de dollars lors du troisième trimestre. Les activités de courtage, en particulier sur le marché obligataire, ont toutefois déçu.

Citigroup a pour sa part profité de juin à septembre d'une hausse des crédits accordés aux ménages et aux entreprises et d'une baisse de ses coûts, son bénéfice net grimpant de 7,6% à 4,13 milliards de dollars.

- Exigences "déraisonnables" de Charter -

Du côté des indicateurs, les inscriptions hebdomadaires au chômage, perturbées par l'impact des ouragans, ont reculé davantage que prévu pour tomber à leur plus bas niveau en six semaines.

La progression des prix à la production s'est de son côté accélérée en septembre (+0,4% sur un mois, +2,6% sur un an) pour atteindre le plus fort niveau en cinq mois, portée notamment par la hausse des prix de l'énergie dans le sillage de l'ouragan Harvey.

Parmi les autres valeurs du jour, l'opérateur de téléphonie mobile AT&T reculait de 3,46% à 36,87 dollars après avoir réaffirmé mercredi soir ses prévisions de bénéfices pour 2017 et indiqué que le nombre d'abonnés à son offre vidéo devrait reculer au troisième trimestre.

La chaîne de restauration Domino's Pizza perdait 4,52% à 199,79 dollars après avoir pourtant fait part de résultats supérieurs aux attentes. Son action reste en hausse d'environ 25% depuis le début de l'année.

Le groupe de médias américain Viacom, qui a indiqué que les négociations autour de la diffusion de ses programmes avec le cablô-opérateur Charter achoppaient sur les exigences "déraisonnables" de ce dernier, reculait de 3,46% à 36,87 dollars.

General Motors perdait 1,43% à 44,82 dollars. Selon le Wall Street Journal, le constructeur prévoit de réduire de 20% l'activité d'une usine à Détroit pendant six semaines en raison d'une faible demande.

La société de services informatiques Juniper Networks chutait de 5,25% à 25,45 dollars après avoir révisé à la baisse ses prévisions de chiffre d'affaires et de bénéfice pour le troisième trimestre.

Le marché obligataire avançait: le rendement des bons du Trésor à 10 ans reculait à 2,340% contre 2,348% mercredi soir, et celui à 30 ans à 2,877% contre 2,882% la veille.