Un fonds activiste met la pression sur Credit Suisse
19 October 2017
AFP
0 Commentaire
Partager

Un fonds activiste met la pression sur Credit Suisse

Le fonds d'investissement activiste suisse RBR Capital Advisors, qui demande la scission du fleuron bancaire helvète Credit Suisse, va exposer vendredi ses arguments aux milieux d'affaires américains à New York.

Le fonds d'investissement activiste suisse RBR Capital Advisors, qui demande la scission du fleuron bancaire helvète Credit Suisse, va exposer vendredi ses arguments aux milieux d'affaires américains à New York.

Fondé par Rudolph Bohli, 48 ans, RBR doit présenter les détails de son projet de scission de Credit Suisse aux investisseurs ce vendredi à 18H30 GMT lors d'une conférence financière organisée par JPMorgan Chase et baptisée Robin Hood Investor.

Cette grand-messe, qui a débuté ce jeudi, est le rendez-vous des financiers "activistes", qui veulent influer sur les décisions des entreprises, demandent des économies drastiques et des cessions d'activités pour doper les retours sur investissements aux actionnaires.

Le milliardaire américain Daniel Loeb, qui a engagé un bras de fer avec Nestlé à qui il demande de céder sa participation dans L'Oréal, y intervient.

"Ce n'est pas une campagne activiste", défend un porte-parole de RBR. "Nous voulons dévoiler une proposition et discuter des opportunités de croissance de Credit Suisse", ajoute-t-il.

Il reconnaît toutefois que l'audience choisie est "susceptible d'embrasser nos idées".

RBR Capital a acquis récemment une participation d'environ 0,2% au capital de Credit Suisse valorisée à 100 millions de francs suisses, a indiqué à l'AFP une source proche du dossier.

Fort de cette position, le fonds réclame une scission de la banque. Credit Suisse devrait donner, selon RBR, leur indépendance aux activités de banque d'investissement -- conseil aux entreprises dans leurs opérations de fusions-acquisitions et d'introduction en Bourse et activités spéculatives notamment --.

La division de gestion d'actifs devrait également être dissociée de celle de gestion des grosses fortunes et de banque de détail.

RBR Capital, qui s'est attaché les services de Gael de Boissard, ancien co-patron de la division de banque d'investissement de Credit Suisse, est en contact avec la direction de l'établissement, selon son porte-parole.

Cette offensive intervient à mi-parcours du plan stratégique visant à réduire les coûts et à donner la priorité à la gestion des grandes fortunes et à l'Asie au détriment des activités risquées et spéculatives.

La stratégie du PDG Tidjane Thiam a toutefois subi un accroc l'an dernier, forçant Credit Suisse à durcir sa cure d'austérité dans la banque d'investissement.

Fondé en 2003, RBR Capital a mené récemment deux campagnes activistes qu'il a perdues, dont une contre le gestionnaire d'actifs suisse GAM. Il gère pour 250 millions de francs suisses d'actifs.