Renault signe un partenariat pour assembler des voitures au Pakistan
20 November 2017
AFP
0 Commentaire
Partager

Renault signe un partenariat pour assembler des voitures au Pakistan

Le constructeur automobile français Renault a annoncé lundi avoir conclu un contrat avec un partenaire émirati pour assembler et vendre des voitures au Pakistan, un marché en croissance rapide sur lequel il sera le premier européen à s'implanter.

Le constructeur automobile français Renault a annoncé lundi avoir conclu un contrat avec un partenaire émirati pour assembler et vendre des voitures au Pakistan, un marché en croissance rapide sur lequel il sera le premier européen à s'implanter.

Le gouvernement du Pakistan, pays de 200 millions d'habitants, cherche à développer le marché automobile local et à attirer des constructeurs étrangers. Il avait annoncé en fin d'année dernière la décision de Renault d'y assembler des véhicules.

Le groupe Renault s'est dit "ravi de poursuivre son expansion géographique en entrant au Pakistan, un marché en plein essor affichant un taux de croissance annuel de 10%", lundi dans un communiqué. La marque au losange n'était jusqu'ici pas présente au Pakistan et sera la première marque européenne a s'y implanter, a précisé à l'AFP une porte-parole du groupe.

Le marché pakistanais, où le taux d'équipement en automobiles est encore très faible, représentait 211.000 voitures et véhicules utilitaires légers neufs vendus en 2016, selon les données du cabinet de consultants Inovev. Il est dominé depuis des décennies par trois constructeurs japonais, Toyota, Honda et Suzuki, qui assemblent leurs véhicules localement.

Concrètement, l'implantation de Renault au Pakistan se fait à travers un partenariat avec le groupe Al-Futtaim, société basée à Dubaï, active dans le commerce, l'immobilier, les services financiers et l'automobile.

Sa nouvelle filiale Al-Futtaim Automotive Pakistan "établira une nouvelle usine de fabrication et d'assemblage et distribuera en exclusivité les véhicules Renault" sur ce marché, a précisé le groupe français.

La construction de l'usine "aux standards du groupe Renault", mais propriété d'Al-Futtaim, doit commencer au premier trimestre 2018 à Karachi et les premières ventes de voitures sont prévues en 2019, a détaillé Renault.

Renault, qui a vendu près de 3,5 millions de véhicules dans 127 pays en 2016, n'a pas précisé les modèles qu'il souhaitait lancer sur le marché pakistanais. Pionnier des véhicules à bas coûts, il connaît un gros succès chez le voisin indien avec sa petite voiture "ultra-low cost" Kwid. Renault n'a pas non plus annoncé d'objectifs de ventes.