Altice dévisse de plus de 17% à la Bourse d'Amsterdam
14 November 2017
AFP
0 Commentaire
Partager

Altice dévisse de plus de 17% à la Bourse d'Amsterdam

Le groupe de télécoms et médias Altice perdait 17,56% à 8,45 euros mardi peu avant 16H00 (15H00 GMT) à la Bourse d'Amsterdam, poursuivant sa dégringolade boursière, alors que son patron Patrick Drahi s'est adressé longuement à ses collaborateurs pour les rassurer.

Le groupe de télécoms et médias Altice perdait 17,56% à 8,45 euros mardi peu avant 16H00 (15H00 GMT) à la Bourse d'Amsterdam, poursuivant sa dégringolade boursière, alors que son patron Patrick Drahi s'est adressé longuement à ses collaborateurs pour les rassurer.

Cette nouvelle chute du titre intervient après la publication d'une note par le courtier Morgan Stanley qui prédit une baisse du résultat brut d'exploitation (Ebitda) d'Altice jusqu'à la fin 2019, selon l'agence Bloomberg.

Patrick Drahi a tenté de rassurer les troupes du groupe dans la tourmente mardi en s'adressant à quelque 10.000 collaborateurs depuis le siège français du groupe à Saint-Denis, près de Paris, au cours d'un questions-réponses d'une heure et demie, a indiqué une source interne à l'AFP.

Le responsable a confirmé la stratégie du groupe et demandé à ses collaborateurs de tout mettre en oeuvre pour améliorer la relation client.

"Si on se concentre sur nos +basics+ et que l'on garde le cap de notre stratégie, si nous travaillons tous dans la même direction, sans se disperser, nous allons évidemment y arriver", a assuré M. Drahi.

"Je m'engage personnellement, à vos côtés: je m'engage personnellement pour le futur d'Altice et de SFR", a ajouté Patrick Drahi qui a repris les rênes du groupe en devenant président du conseil d'administration jeudi, après le départ du directeur général Michel Combes.

Le groupe de télécoms et médias avait déjà perdu près d'un quart de sa valeur (-22,59%) le 3 novembre, au lendemain de la publication de ses résultats trimestriels, montrant un recul de ses deux principaux marchés, la France et les Etats-Unis. Les marchés boursiers sont également inquiets de l'importante dette d'Altice.